Publicité

Untitled

Le résumé

  • La proposition américaine d'un impôt minimum mondial de 21% sur les bénéfices des multinationales n'a pas reçu de réponse européenne claire.
  • Sur le papier, un relèvement de la fiscalité des multinationales serait bénéfique pour tous les pays européens.
  • Mais un taux élevé remet en cause le modèle de pays comme l'Irlande – dont la marge de négociation en dehors de l'Europe est nulle.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés