Publicité

Untitled

La solution

Visiter – correctement – le bien reste nécessaire. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. "Si les professionnels de l’immobilier font bien leur job, ils n’acceptent pas de vendre un bien sans visite", pointe le notaire. En effet, la solution, dans ce cas de figure, vient plutôt des agences. "Il faut mettre des règles saines et s’y tenir. On doit permettre à tout le monde de visiter le bien dans un certain délai accordé par le propriétaire, en demandant que les offres soient remises pour tel jour et pas avant. Ensuite, toutes les offres reçues sont transmises au propriétaire et c’est alors lui qui décide s’il accepte une offre ou non. Alors, le prix de la course n’existe plus, ce n’est pas le premier arrivé le premier servi", explique Aymeric Francqui.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés