Publicité

Untitled

Le résumé

  • Greiner n'est pas le premier à lorgner Recticel. L'irlandais Kingspan s'est en effet déjà essayé à un rapprochement - sans succès - il y a deux ans de cela.
  • Mais Greiner était aussi de la partie. "On n'a pas aimé", évoque le CEO du groupe belge.
  • La joint-venture qui unissait les deux sociétés a disparu dans la foulée.
  • Ce qui a permis à Recticel de financer l'expansion de son coeur de métier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés