Publicité
mon argent

Untitled

Mesure corona

Travail des étudiants

Pour répondre au manque de bras pendant l’épidémie du coronavirus, les règles concernant le travail des étudiants ont été temporairement assouplies. Les rémunérations gagnées dans le cadre du travail d’étudiant au cours du 2e trimestre de 2020 (du 1er avril au 30 juin) ne seront pas prises en compte pour déterminer les ressources nettes. Ceci s’applique dans tous les secteurs dans lesquels les étudiants ont travaillé, indépendamment du moment du paiement. Les heures prestées ne sont pas non plus comptées dans le quota de 475 heures par an pendant lesquelles un jeune peut effectuer un job d’étudiant avec des conditions avantageuses. Ces revenus ne donnent lieu à aucun précompte professionnel; seule une cotisation spéciale de sécurité sociale est due.

En outre, la rémunération des heures de travail étudiant prestées au cours du quatrième trimestre de 2020 (du 1er octobre au 31 décembre) dans le secteur des soins et dans l’enseignement n’est pas prise en compte. Cette dernière mesure a déjà été prolongée et s’applique au moins jusqu’à la fin juin 2021.

Dans l’hypothèse où un jeune ne tire ses revenus que d’un job étudiant, il peut disposer d’un revenu imposable allant jusqu’à 7.045 euros – en dehors des périodes d’application des mesures corona – pour rester à la charge d’une personne mariée ou cohabitant légal et jusqu’à 8.920 euros pour rester à la charge d’un parent isolé ou cohabitant de fait.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés