Publicité

Untitled

Le résumé

  • Marcolini a souffert, comme tout le secteur du chocolat.
  • L'activité espagnole est arrêtée, celle au Japon en passe d'être reprise en direct.
  • De nouvelles ouvertures sont en vue en Chine, en France et à Dubaï.
  • Ce qui a été rendu possible grâce au soutien de la banque du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés