Publicité

La livre turque tombe à un plus bas historique

La livre turque est tombée ce jeudi à son plus bas historique par rapport au dollar. Une chute accentuée par une décision d’Ankara visant à freiner la spéculation contre sa devise.

La devise turque a chuté jusqu’à 1,1% ce jeudi face au billet vert pour s’établir à 7,2690 livre contre un dollar. Un plus bas historique qui relègue à l’arrière plan son précédent record du mois d’août 2018.

Depuis le début de l’année, sa perte avoisine pratiquement les 20% par rapport à la monnaie américaine, ce qui représente la quatrième plus mauvaise performance au sein des devises émergentes.
Une déroute qui s’est accélérée en raison de spéculations selon lesquelles la Réserve fédérale américaine refuserait à Ankara l’accès à des liquidités en dollars alors que les réserves de changes du pays s’épuisent. Celles-ci ont baissé de quelque 20 milliards de dollars depuis le début de l’année, à environ 86 milliards de dollars à la fin avril.
De son côté, le président Recep Tayyip Erdogan s’en est pris aux "spéculateurs étrangers" qu’il juge responsables de cette situation. Le régulateur bancaire du pays est même intervenu pour rendre plus difficile l’obtention de livres turques par les investisseurs étrangers.
Les banques locales se sont ainsi vu interdites d’échanger la devise avec trois des plus importants établissements au monde, à savoir Citigroup, UBS et BNP Paribas. Une décision qui pourrait encore être accompagnée d’une interdiction des ventes à découvert (short selling), voire d’une limitation de la couverture médiatique des marchés locaux.
Certains analystes estiment que la Turquie pourrait faire appel au Fonds monétaire international (FMI). Une idée qu’a cependant toujours rejeté le président Recep Tayyip Erdogan, pour qui il s’agit là d’une question de souveraineté.

Les Turcs ont déjà vu leur monnaie perdre près de 20% de sa valeur face au dollar américain depuis le début de l’année. © epa

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés