Publicité

Saison "Covid-proof" au BruPhi

Si la nouvelle programmation du Brussels Philharmonic n’a pas été dévoilée, "c’est parce que nous la réorganisons en mode ‘Covid-proof’, explique Gunther Broucke. Nous conservons chaque projet, mais en le repensant à une moindre échelle, pour revenir au projet initial dès le feu vert." Il veut y croire. Du 4 au 7 juillet, tests grandeur nature à Flagey, portes fermées, pour revoir la disposition des musiciens et des coulisses, mais aussi l’accueil du public. Ensuite, du 8 au 11 juillet, création – si c’est autorisé – d’événements publics avec des groupes restreints. "Il s’agit ni plus ni moins de reconstruire une relation de confiance à tous les niveaux", insiste Broucke. Au menu notamment, de nouvelles formes de concerts, plus courts, peut-être donnés plusieurs fois un week-end, avec moins de spectateurs, mais pas forcément beaucoup moins de musiciens. La scène de Flagey peut en accueillir une quarantaine dans le respect de la distanciation. Parfait pour le Beethoven de la jeunesse – idée qui percole déjà dans d’autres orchestres. "Et pourquoi pas des musiciens dans la salle, avec le public au balcon. L’effet acoustique pourrait être remarquable, s’enthousiasme Broucke. Ne regardons pas ce que nous n’aurons plus, mais ce que nous allons réinventer!".

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés