Aller vers L'Echo ×

Actions françaises: recommandations (2 décembre)

KBC et Econocom dans la " hotte list " d'ING

  • 02 décembre 2013 15:35
 © CREDIT: Lieven Van Assche

 © CREDIT: Lieven Van Assche

En cette fin d'année, ING a sélectionné huit valeurs du Benelux qui pourraient profiter pleinement de la reprise économique que la banque voit pointer à l'horizon.

Publicité

Publicité

Publicité

Alors que le prix Nobel d’économie, Robert Shiller nous met en garde contre une éventuelle bulle touchant les marchés d’actions américains (voir tweet ci-dessous), ING fait preuve d’optimisme pour les Bourses en Europe et plus particulièrement pour le Benelux.

"Nous continuons à voir des signes d’un redémarrage macro-économique. Le climat reste propice pour les actions en raison d’un environnement de taux bas, du soutien de la Fed et de la BCE, et d’une allocation d’actifs qui leur est favorable. Les ingrédients d’un rally durable sont en place ", affirme ING.

Les analystes de la banque notent également que, pour la première fois depuis 18 mois, le Bel 20 (13,2 fois le PER) et l’AEX (13,1 fois le PER) se négocient actuellement au-dessus de la moyenne historique de leurs multiples des cinq dernières années. " Cela est normal avant une reprise économique. Les niveaux actuels sont encore inférieurs à ceux attendus à ce stade du cycle ", précisent les spécialistes.

Dans ce contexte optimiste, ING a sélectionné une série de valeurs en tenant compte des facteurs suivants :

-->quelles sont celles qui peuvent profiter pleinement d’un rebond économique en Europe et dans le Benelux ?

-->quels ont été les traînards de 2013 qui pourraient rattraper leur retard ?

-->sur base de la valorisation (valeur d’entreprise/Ebitda) quelles entreprises présentent le meilleur potentiel ?

Huit actions sont sorties du lot pour entrer dans la hotte (list) d’ING. Deux d’entre elles seulement sont belges : KBC et Econocom.


ING estime que le pay-out ratio de KBC atteindra 50 à 60% soit un niveau supérieur à celui des 40% d’avant la crise. La banque va probablement adopter une approche flexible sur le moyen terme balançant entre une accélération du remboursement des aides, le paiement d’un dividende adéquat et le respect des exigences en matière de ratios, explique la banque qui a fixé un objectif de cours de 50 euros, soit un potentiel de hausse de 20%.

Pour Econocom, ING pense qu’il est hautement probable que le groupe réalisera les 20 millions d’euros de synergies issues de son rapprochement avec Osiatis et que celles-ci ne sont pas encore intégrées dans le cours. Ici, l’objectif de cours est de 8,5 euros ce qui représente un potentiel de 15%.

Enfin, ING a également recensé quelques valeurs dont il vaudrait mieux se tenir à l’écart lors des prochains trimestres. Les voici :

Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer