Aller vers L'Echo ×
mme5036059

Cash, Crash et Krach

Krachs et corrections: le palmarès

  • 04 août 2014 08:43
 © Bloomberg

 © Bloomberg

Combien de temps dure une correction boursière et quelle est son ampleur moyenne? Les réponses ici à partir de données compilées sur les trente dernières années.

Publicité

Publicité

Publicité

La séance de Bourse du 31 juillet dernier a provoqué quelques sueurs froides chez les investisseurs. En une séance, l’indice Dow Jones a perdu près de 1,9% et l’Euro Stoxx 50 1,7%. Sur l’ensemble de la semaine, le S&P 500 a abandonné 2,7%, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de deux ans. Comme vous pouvez le lire ailleurs sur notre site, certains s’interrogent sur l’imminence d’une correction. Et d'autres, comme Dennis Gartman, appellent au calme et estiment que le S&P 500 ne baissera pas en deçà de 1860 points sur le court terme. L'indice a clôturé à 1925 points vendredi.

Plusieurs facteurs pourraient alimenter un mouvement de vente de grande ampleur, pointent des analystes :

  • les risques géopolitiques;
  • des données économiques suggérant que la Fed pourrait relever ses taux d’intérêt plus tôt que prévu; 
  • le défaut de paiement de l’Argentine;
  • et les déboires de la banque portugaise Banco Espirito Santo.

Alors correction ou pas ? On sera assez rapidement fixé. Les plus chevronnés d’entre vous savent toutefois que les chutes brutales font partie de la vie des marchés. Et qu’elles ont un début et, fort heureusement, une fin.

Sur son blog, Chris Ciovacco, CEO de Ciovacco Capital Management a recensé les principales corrections de ces 32 dernières années (1984, 1987, 1990, 1998, 2010 et 2011) , graphiques à la clé, afin de répondre à deux questions : quelles sont leur ampleur, et combien de temps durent-elles ? Flash-back sur les flash-krach et autres dégringolades.

Avec une chute de 34,5%, c’est la correction de 1987 qui affiche le bilan le plus noir. C’est n’est pas pour rien que dans ce cas on a parlé de " krach ". Mais avec 101 jours, il ne détient pas le record de longévité (289 jours) observé quelques années plus tôt.

En moyenne, une correction s’étend sur 114 jours et ampute le marché de 19,5% de sa valeur.

Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer