Aller vers L'Echo ×
mme4566491

Briefing actions belges (11 décembre) - Update 2

Les "shorteurs" à l'action sur les pétrolières

  • 11 décembre 2014 11:44

 © Bloomberg

Au cours de cette année de records pour le S&P 500, la position vendeuse moyenne sur l'indice a atteint 2,1%. Celle sur les valeurs énergies de l'indice a bondi de 81%.

Publicité

Publicité

Publicité

L’indice américain S&P 500 a décroché plusieurs records cette année et affiche un gain de 13,6% depuis le début de l’année (pour 11,3% pour le Bel 20). Pas étonnant, dès lors, de voir les paris sur la baisse de l’indice (positions " short ") se situer à un niveau assez faible. Selon des chiffres publiés par Markit, la position vendeuse moyenne représentait 2,1% de l’indice avec un pic de 2,4% au mois d’octobre.

 

Bien entendu, le secteur des valeurs pétrolières de l'indice a suscité l’intérêt des " shorteurs ". Faut-il rappeler qu’en l’espace de quelques mois, le prix du baril de Brent est passé de 115 à 65 dollars. Résultat : la position " vendeuse " sur ce compartiment a grimpé de 81% depuis le début de l’année pour atteindre une moyenne de 3,2%, soit un niveau identique à celui du secteur " consumer discretionary " (biens et services non essentiels). En début d’année, le niveau des positions à découvert sur les valeurs énergétiques était inférieur à celui du S&P 500 dans sa globalité.

Comme le montre le tableau ci-dessous, les secteurs où la spéculation à la baisse a été la moins intense forte sont les télécoms (1%) et les " utilities " (1,3%).

Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer