Aller vers L'Echo ×
×

jacques gouffaux (coupdesang)

13:38 - 08 juillet 2017

Les "shorteurs" de TESLA sont à l'égout ce que la houle est à l'océan. Leur prise de bénéfice n'est basée que sur la panique des ignorants et des petits spéculateurs amateurs. Leurs pertes (+ de 10 milliards) sont financées par les groupes Pétroliers, donneurs d'ordre et la GM, FORD et consorts...qui savent parfaitement pour les moins cons d'entre eux qu'ils vont souffrir beaucoup, voire disparaître si TESLA réussi son pari. Ils ne retardent guère l'inéluctable, chacun le sait aujourd'hui. Ils profitent juste comme tous les voleurs du monde, de l'ignorance des gens. Leur unique règle est le mensonge absolu, porté en dogme. Ce sont les grands inspirateurs de l'enfant débile de la maison blanche et de ses "fake news". Les "shorteurs" sont destinés à ne pas duré comme leur nom l'indique. Ils sont comme les enfants qui vide l'océan avec une cuillère et un seau...mais ils le font pour s'enrichir.

Briefing actions (7 juillet) -AB InBev, Proximus, Orange Belgium, Nyrstar, IBA, Van de Velde, CFE, Argenx, Gimv, Curetis, Roularta

Les "shorteurs" sur Tesla se frottent les mains

  • 07 juillet 2017 14:10
 © REUTERS

 © REUTERS

En l'espace de trois jours, l'action de Tesla a chuté de près de 15% ce qui a permis aux spéculateurs à la baisse de gagner 1,4 milliard de dollars.

Publicité

Publicité

Publicité

Même de grands groupes américains prometteurs peuvent être la cible de spéculateurs à la baisse. C’est actuellement le cas de Tesla TSLA 4,15% Tesla $ 571,64 4,15% Volume 3.013.816 15:49:44 Ouverture 562,09 Haut 575,18 Bas 557,11 quotation chart Ajoutez à Portefeuille Sélection Le pétrole finit la semaine sur un nouveau recul Les hauts et les bas de Wall Street L'euro repasse au-dessus de 1,25 dollar le producteur de voitures électriques qui a le vent en poupe auprès des investisseurs et des amateurs de modèles de sport.

En l’espace de trois jours, rapporte le site Business Insider, les "short-sellers" (vendeurs à découvert, en français) ont empoché des gains de 1,4 milliard de dollars alors que l’action Tesla chutait de 14,6% sa plus forte baisse en trois jours depuis février 2016.

Cela fait déjà un bout de temps que ces spéculateurs attendent un tel revers. Même lorsqu’ils ont vu le titre de la société d’Elon Musk s’envoler de 79% depuis le mois de janvier, ce qui leur a coûté un total de 5 milliards de dollars, ils ont tenu bon.

Encore 10 milliards sur la baisse

L’accès de faiblesse de l’action Tesla a débuté mercredi avec une note de Goldman Sachs estimant que les niveaux de production de la société plafonnaient ajustant, dans la foulée son objectif de cours à 180 dollars contre 190 dollars avant. Il a continué, jeudi, avec l’annonce par Volvo que toutes ses voitures produites pendant et après 2019 seraient soit électriques, soit hybrides. Et le clou a encore été enfoncé par Jaguar qui compte commercialiser son premier SUV électrique, un concurrent direct au Model X de Tesla, en 2018.

Au mois de mai dernier, Elon Musk, lui-même, s’était interrogé sur la valorisation de son groupe. "J’estime que cette capitalisation boursière est supérieure à ce que nous sommes en droit de mériter" avait-il affirmé. Jeudi, le titre a clôturé à 308,83 dollars valorisant Tesla à 47 milliards de dollars.

Mais les "short-sellers" n’ont pas encore dit leur dernier mot et n’ont pas abandonné leur vision pessimiste sur le titre. Si certains d’entre eux seront tentés de boucler leurs positions pour prendre leurs bénéfices, la fintech S3 Partners estime que l’intérêt vendeur pourrait se situer entre 9 et 10 milliards de dollars.

Mais l'annonce, ce vendredi matin, par Tesla de son intention d'installer en Australie ce qui sera, selon son patron Elon Musk, le plus grand système de stockage d'électricité lithium-ion au monde pourrait donner un nouvel élan au titre qui était dans le vert en avant Bourse.

Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer