Aller vers L'Echo ×
×
Les plus récents en premier
  • Les plus anciens en premier

JEAN-LOUIS D.7

19:40 - 12 janvier 2016

Il n'est jamais raisonnable de donner des conseils aussi abrupts. Ce monsieur a peut-être des chances de ne pas tout à fait se tromper à court terme, mais en parlant de la sorte, il renforce l'idée que la bourse est un casino. Sur le long terme, des investissements dans des sociétés de qualité sont un bon placement quelle que soient les péripéties du marché.

Frederic V.86

18:38 - 12 janvier 2016

Si ils avaient été aussi bon pour prévoir la crise des subprimes chez RBC, ils n'auraient pas du etre recapitalisés comme ils l'ont été...

Stéphane B.110

18:07 - 12 janvier 2016

Achetez quand c'est bas, ce sont les soldes ;) les pigeons vendent, les malins achètent pas cher...'

ROBERT M.12 (rm534245)

17:22 - 12 janvier 2016

Fin novembre 2008, RBS est en faillite. Le gouvernement britannique devient l'actionnaire majoritaire de RBS, à hauteur de 57,9 %, en acquérant pour 15 milliards d'euros d'actions ordinaires et pour 5 milliards d'euros d'actions préférentielles1. C'est l'effondrement le plus important qu'ait connu une entreprise britannique2. En janvier 2009, RBS annonce des pertes pour l'année financière s'élevant à près de 31 milliards d'euros, Avant de conseiller.....

BENOIT G.77

17:15 - 12 janvier 2016

DESTRUCTION DE 30 A 50 % DES EMPLOIS CHEZ NOUS, AU SEUL PROFIT DES PLUS RICHES...QUELLE BELLE PERSPECTIVE D' AVENIR..

HUBERT V.238

16:37 - 12 janvier 2016

Les Banques vont bientôt faire payer le cash "dormant" qui se trouve dans les comptes (intérêt négatifs). Elles devront répercuter aux clients les intérêts négatifs qu'elles payent actuellement à la BCE.

Bastien O.

15:01 - 12 janvier 2016

Les intelligents ne vendent pas et font le gros dos. Ils sont toujours gagnants sur du long terme. Et puis le monde n'est pas la Chine dont il faudra d'urgence se passer.

Michel D.636

14:44 - 12 janvier 2016

Tous "les petits" vont vendre avec des articles pareils et ce sont encore et toujours les "grosses fortunes" qui achèteront après la dégringolade. Du déjà vu.... non ?

APOSTOLOS M.3

14:16 - 12 janvier 2016

C'est qu'ils sont incapables de gérer c'est une HONTE et ils ont une collection de diplômes qui ne sert à rien

JEROEN V.430

14:08 - 12 janvier 2016

Pour mieux racheter soldé ? Mdr

ROBERT M.12 (rm534245)

12:31 - 12 janvier 2016

On n'a pas du les sauver de la faillite eux? Réaction post traumatique?

Briefing actions (12 jan) - Proximus, AB InBev, Solvay, Delta Lloyd, Engie, Mobistar, Agfa, MDxHealth, EVS, Fagron

"Vendez tout!" conseille une banque à ses clients

  • 12 janvier 2016 12:11
 © EPA

 © EPA

Pour la Royal Bank of Scotland, l'année 2016 s'annonce apocalyptique avec une chute des marchés comprise entre 10 et 20%. Elle recommande à ses clients de tout vendre sauf les obligations de très bonne qualité.

Publicité

Publicité

Publicité

Après des "gourous" de la Bourse comme George Soros et Marc Faber, c’est au tour de la Royal Bank of Scotland de tirer la sonnette d’alarme à coup de cornemuse au son apocalyptique. "Vendez tout excepté les obligations de très bonne qualité. C’est une question de retour de capitaux et non plus de return sur le capital", explique la banque dans une note à ses clients.

Dans un hall bondé, les portes de sortie sont petites.
Andrew Roberts Chef crédit chez RBS

Pour Andrew Roberts, le chef crédit de la banque, le commerce global et les prêts se contractent ce qui constitue un mauvais cocktail pour les bilans des entreprises et les bénéfices.

Déjà en novembre dernier, il avait mis en garde sur l’évolution de l’économie mondiale mais les choses ont évolué plus rapidement qu’il le craignait. A cette époque, il pointait la Chine comme épicentre de ce stress global, la Chine où l’expansion à base de dettes est arrivée à saturation rappelle le quotidien britannique The Telegraph. Ce n’est pas tant le niveau atteint par la dette qui inquiète le responsable de RBS que le fait que plus vite celle-ci a été accumulée moins grande est la probabilité qu’elle se trouve entre des mains sûres visant le très long terme.

Conclusion de la RBS: il faut s’attendre à une année cataclysmique et une crise déflationniste globale avec une chute probable des marchés de 10% à 20% et un baril qui pourrait descendre jusqu’à 16 dollars (hier, nous évoquions le baril à 20 dollars de Morgan Stanley). La banque estime que le rendement du bund allemand pourrait atteindre 0,16% son niveau le plus bas jamais atteint en raison d’un rush d’investisseurs en quête de sécurité. Elle voit également le taux directeur de la BCE passer à -0,7%.

Voici résumées, en quelques points, les principales thèses d’investissement de RBS:

  • La Chine en tendance "bear"  (baissière)
  • Idem pour les matières premières au sens large
  • Idem pour le pétrole
  • Le monde est trop endetté pour croître correctement
  • Les principaux marchés émergents (sauf l’Inde et l’Europe de l’Est) restent tous sous recommandation "vendre"
  • L’automatisation est en route pour détruire de 30 à 50% des emplois dans les pays développés
  • Guerre des devises et mercantilisme.

Allez, je vous remets une part de panse de brebis farcie pour vous remettre de vos émotions?

Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer