A surveiller sur les marchés cette semaine

©Dieter Telemans

Des négociations commerciales, du Brexit, des résultats... Voici tout ce qui attend les investisseurs cette semaine.

USA/Chine. A cinq jours de la date butoir, Donald Trump a levé son ultimatum sur le commerce chinois après des "progrès" dans la négociation, relançant l'espoir d'un sommet avec le président chinois pour sceller un éventuel accord. Pékin a également fait état de "progrès significatifs" ce lundi, au lendemain de six jours de pourparlers à Washington. Les négociations continuent donc plus sereinement. Donald Trump a annoncé une rencontre prochaine "probablement" en mars en Floride avec son homologue chinois pour régler les points les plus épineux. L’espoir d’une détente des relations entre les deux premières puissances économiques mondiales a contribué à la progression des marchés d’actions ces dernières semaines. Ce facteur est donc déjà bien intégré dans les cours. Un échec de ces négociations ferait par contre sensiblement revenir les Bourses en arrière.

Brexit. En Europe en revanche, les nouvelles sur le Brexit suscitent moins d'enthousiasme. La Première ministre britannique Theresa May a différé dimanche, "d'ici au 12 mars", un vote des députés sur l'accord de Brexit, voulant se donner plus de temps pour tenter de renégocier le texte avec Bruxelles, malgré l'échéance qui se rapproche dangereusement. Il se dit qu'elle pourrait reporter la date du 29 mars, jour annoncé de la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

• Concernant les indicateurs économiques qui feront l’objet d’une annonce, il y a entre autres, ce lundi, le S&P/Case-Shiller de décembre, ainsi que la confiance du consommateur américain. Pour la zone euro, il y aura les stats de la masse monétaire M3 et celles du crédit au privé mercredi suivies des chiffres de l’inflation en février vendredi.

• Enfin, au rayon des sociétés qui publieront leurs résultats 2018, Home Depot clôturera la saison des annonces à la Bourse de New York.

• En Europe, BASF, Standard Chartered, (lundi), Shurgard (mardi, Bayer, Beiersdorf (mercredi), AB InBev , IAG, Rolls Royce et Saipem (jeudi), se livreront à cet exercice. Ce sera au tour de Proximus et de WPP de tenir ce rôle vendredi.

Publicité
Publicité

Echo Connect