AB InBev a pesé sur le Bel 20 (+Briefing actions)

©AFP

Les principaux indices européens ont clôturé sans direction claire, les investisseurs étant partagés après les propos de la BCE sur la fin des achats d'actifs. La monnaie unique a progressé face au dollar.

• La tendance

Les marchés européens ont terminé sans direction claire, ce mercredi, les investisseurs ayant réagi de manière mitigée aux déclarations de membres de la Banque centrale européenne laissant entendre que l'annonce de la fin des achats d'actifs était pour bientôt. 

L’euro a gagné du terrain face au dollar.

A Bruxelles, le marché boursier n’a pas échappé au courant vendeur qui a affecté plusieurs autres places européennes. Le Bel 20  a perdu 0,21%.

AB InBev  a pesé sur l’indice belge en cédant 1,28% à 80,50 euros. L’action du groupe brassicole a subi des prises de bénéfice après sa forte hausse de lundi, provoquée par une note favorable de HSBC. La baisse du cours d’AB InBev résulte aussi d’un changement d’allocation sectorielle. Après avoir favorisé les valeurs défensives, les investisseurs se sont tournés vers les actions sensibles aux prix des matières premières, qui remontent bien ces derniers jours. Résultat: le secteur de l’alimentation et des boissons a été délaissé et a cédé 1,3% ce mercredi en Europe.

La recherche de titres bénéficiant de la remontée des prix des métaux a bénéficié à l’aciériste Aperam , dont l’action a pris 1,79% à 41,49 euros. En moins de dix jours, les prix du minerai de fer ont grimpé de plus de 3%. Avec des cours des produits de base plus élevés, les transformateurs comme Aperam, qui ont la capacité d’adapter leurs prix de vente à l’évolution des cours des matières premières, peuvent s’assurer des marges plus grandes.

Parmi les valeurs au profil plus défensif qui ont été laissées sur la touche par les investisseurs ce mercredi, on recense notamment bpost  (-1,58% à 14,93 euros) et les télécoms Telenet  (-0,56% à 42,48 euros) et Proximus  (-0,26% à 22,76 euros).

Hors Bel 20, Nyrstar  profite aussi de la progression des cours des métaux. Le groupe spécialisé dans le zinc a vu son action bondir de 4,23% à 5,06 euros. En deux semaines, le prix du zinc a grimpé de plus de 5%.

Argenx , qui intégrera le Bel 20 le 18 juin (lire en page 24), a gagné 0,98% à 82,80 euros. La biotech a annoncé avoir reçu une évaluation positive des tests menés sur un de ses traitements destiné à soigner une maladie auto-immune. Argenx pourra passer à la phase suivante des tests, ce qui enlève des risques au programme, estime KBC Securities, qui relève son objectif de cours de 67 à 87 euros mais réduit son avis d’"acheter" à "accumuler".

MDxHealth  a gagné 1,73% à 3,83 euros après l’annonce d’un partenariat avec Philips en vue de développer un test prédictif du cancer de la prostate.

• Le briefing actions belges

>Umicore organise ce mercredi et demain son “capital markets day” à Séoul, en Corée du Sud. Le communiqué

>UCB : Natixis a repris le suivi de la valeur avec une recommandation à "neutre" et un objectif de cours de 65 euros.

>Boussard & Gavaudan Investments a accru sa position vendeuse sur Ageas passant de 0,52% du capital à 0,61% à la date du 1er juin.

>Engadine Partners a accru sa position vendeuse sur Ontex passant de 0,82% du capital à 0,90% à la date du 4 juin.

>Surprise! L'action Argenx va entrer au sein du Bel 20 le 18 juin prochain. Il rafle la palme à WDP et Melexis. Notre article

>Argenx espère lancer un essai clinique de phase III de l’efgartigimod (ARGX-113) pour la myasthénie généralisée avant la fin de 2018. Le communiqué

>Argenx: KBC a abaissé sa recommandation à "accumuler" contre "acheter" avant. L'objectif de cours passe de 67 euros à 87 euros.

>Aedifica a conclu une extension de son accord avec Specht Gruppe avec le construction d’immeubles à appartements et de maisons pour seniors sur 8 sites en Allemagne. Valeur conventionnelle de 44 millions d’euros. Le communiqué

>Aedifica: KBC a relevé son objectif de cours à 83 euros contre 81 euros avant. La recommandation reste à "conserver".

>Greenyard clôture son exercice 2017-2018 sur un recul de son chiffre d'affaires et de son bénéfice opérationnel. Des résultats "en deçà des attentes", reconnaît son CEO Hein Deprez. Notre article

>MDxHealth a conclu un accord de licence mondiale avec Philips pour les droits de fabrication et de commercialisation du biomarqueur pronostique récemment validé par Philips pour le cancer de la prostate. Ce biomarqueur sera utilisé pour le test de diagnostic InformMDx de MDxHealth. Pas de détails financiers. Le communiqué

>A tenir à l’œil ce mercredi.
Belgique. Assemblée chez Coil et chez Retail Estates.
USA. Balance commerciale avril à 14h30.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content