Ab InBev, ING et KBC pèsent sur le Bel 20 (+Briefing actions)

©AFP

Les principaux indices européens ont clôturé proches de l'équilibre. En Bourse de Bruxelles, le Bel 20 réduit à 19 composants a fini en baisse, affecté notamment par AB InBev. La monnaie unique recule face au dollar.

• La tendance

Encore une fois la prudence est de mise ce mardi sur les principales places européennes avec comme toile de fond les tensions géopolitiques et des résultats d'entreprises. L’euro est en baisse face au billet vert.

La Bourse de Bruxelles est restée à la traîne en Europe, ce mardi. Le Bel 20  a perdu 0,24% à 3.876,57 points, alors que les grands indices européens ont fait du surplace. L’indice belge a été freiné par ses poids lourds AB InBev, KBC et ING. La méforme de ces trois valeurs pourrait avoir une seule et même cause: une tension des rendements obligataires.

AB InBev  a reculé de 1,09% à 79,19 euros. La dette du groupe brassicole a atteint 104,39 milliards de dollars (85 milliards d’euros) en 2017, soit 4,8 fois le résultat opérationnel. AB InBev s’emploie actuellement à refinancer à intervalles réguliers cette lourde dette en portant ses nouveaux emprunts à des échéances très éloignées (plus de dix ans). Mais plus les taux montent sur les marchés, les refinancements futurs coûteront cher au groupe belgo-américain.

La hausse des taux d’intérêt avait d’abord reçu un bon accueil dans le secteur bancaire parce qu’elle permettait d’augmenter la marge de transformation, c’est-à-dire la différence entre les taux longs auxquels les banques prêtent de l’argent à leurs clients et les taux courts auxquels elles rémunèrent leurs dépôts. Mais la rapidité de la hausse des taux provoque aussi des questions sur la valeur comptable des obligations que les banques détiennent en portefeuille. Plus les taux montent, plus la valeur de ces titres de dette diminue. Ces interrogations peuvent expliquer la petite forme de KBC , qui a abandonné 0,56% à 70,74 euros, et d’ING , qui s’est dépréciée de 0,74% à 13,41 euros.

Bpost  a battu en retraite de 2,99% à 15,91 euros à cause d’un détachement de coupon, l’action étant amputée du montant de son dividende final, à savoir 0,25 euro brut. Sans cette opération technique, le titre du groupe postal aurait limité sa perte à 1,49%.

Proximus  a reculé de 2,34% à 23,39 euros. L’action du groupe belge a été emportée dans la spirale négative qui a touché l’ensemble des valeurs du secteur télécom mardi.

Hors Bel 20, Mithra  a bondi de 4,42% à 26 euros, un sommet historique en clôture pour la biotech. Son cours a été multiplié par quatre depuis le début de l’année.

• Le briefing actions belges

>Umicore : ABN Amro a relevé son objectif de cours à 55 euros contre 51 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Telenet : Kempen a réduit son objectif de cours à 65 euros contre 71 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Telenet a acquis, la semaine dernière, 4.332 actions propres à un prix unitaire compris entre 48,90 euros et 49,88 euros.

>Solvay : ABN Amro a réduit son objectif de cours à 123 euros contre 125 euros avant. La recommandation reste à "conserver".

>Ontex : ABN Amro a réduit son objectif de cours à 29 euros contre 30 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

>Engie a livré des résultats conformes à ses objectifs au premier trimestre de 2018 avec un chiffre d'affaires à 17,5 milliards d'euros, en croissance de 1,2%. Et les énergies renouvelables en Belgique y sont pour quelque chose. Notre article

>Bpost cote ex-dividende final de 0,25 euro brut ce mardi.

>Ageas a acquis, la semaine dernière, 96.000 actions propres au prix unitaire moyen de 44,61 euros.

>Bekaert : Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation à "conserver" contre "réduire" avant. L’objectif de cours reste à 36 euros.

>Ahold Delhaize a acquis, la semaine dernière, 2.237.566 actions propres au prix unitaire moyen de 19,32 euros.

>Montea propose un dividende optionnel. Pour les trois premiers mois de l'année, la SIR Montea a engrangé des résultats locatifs en hausse de 7%. Hors indemnités, le résultat sous-jacent grimpe de 42%. Notre article

>Kinepolis cote ex-dividende de 0,91 euro brut ce mardi.

>La fille de Marc du Bois va rajeunir et féminiser le conseil de Spadel . Notre article

>Capfi Delen Asset Management a franchi, à la baisse, le seuil des 3% dans le capital de Vastned Retail Belgium et détenait, à la date du 7 mai, une participation de 2,95%.

>Exmar signale avoir conclu un contrat de dix ans avec Gunvor pour la provision de sa FSRU (barge flottante de stockage et de regazification) au Bangladesh. Le communiqué

>Jensen a publie son "trading update" du premier trimestre lundi soir. Le communiqué

>A tenir à l’œil ce mardi

Belgique. Assemblées : Econocom, Elia, EVS, Exmar, Jensen, Lotus, Montea, Qrf et Roularta.
Allemagne. Confiance des investisseurs (Zew) mai à 11h.
Zone euro. Production industrielle mars à 11h. PIB premier trimestre (2e estimation) à 11h.
USA. Commerce de détail avril à 14h30. Résultats : Home Depot.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content