epinglé

Cardio3 BioSciences aura bientôt vécu

©doc

Elle a beau être encore en phase de développement, elle a déjà pignon sur rue, ne fût-ce que grâce à sa double cotation sur Euronext Bruxelles et Paris. Avant son entrée prochaine sur le Nasdaq américain.

Et pourtant: Cardio3 BioSciences  aura bientôt vécu. Pas d’inquiétude toutefois. La biotech néolouvaniste poursuivra ses activités, mais sous un autre nom: Celyad.

Pourquoi ce changement de patronyme alors que Cardio3 commence seulement à occuper le marché?

"Le nom de l’entreprise ne correspond plus tout à fait à notre champ d’activité dans la mesure où nous nous sommes diversifiés dans le domaine de l’oncologie", explique Christian Homsy, le CEO de l’entreprise.

En début d’année, Cardio3 a notamment déboursé 10 millions de dollars pour acquérir Oncyte, la division oncologie de la société américaine Celdara Medical.

L’entreprise de Louvain-la-Neuve a donc décidé de proposer à ses actionnaires — qui doivent donner leur aval — de changer de dénomination. Le nom choisi, Celyad, paraît un peu abscons, mais il s’inscrit dans une certaine logique. Sa première partie fait référence au cœur de métier de la société – les thérapies cellulaires – et la seconde signifie "main" en arabe et en hébreu. Une manière, sans doute, de symboliser l’ouverture.

Côté pratique, on notera aussi que la place de la biotech sur le listing d’Euronext Bruxelles – qui classe les sociétés cotées par ordre alphabétique – ne changera guère. Tout juste note-t-on que la future Celyad perdra une place: elle sera dépassée par la sicafi Care Property Invest. Pas de quoi chambouler les recherches des investisseurs donc.

Sans compter qu’un site "celyad.com" – pas encore opérationnel – sera plus facile à retenir que le "c3bs.com" actuel….

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect