Des banques italiennes en grande forme (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Les banques italiennes continuent de progresser après la décision européenne de ne pas sanctionner l'Italie pour déficit excessif. Osram bondit après avoir reçu une offre de rachat de firmes de private Equity.

Les principales Bourses européennes ont fait du surplace après leurs gains de la veille, l'absence d'indicateur majeur et de Wall Street, fermée pour Independence Day, incitant les investisseurs à marquer une pause.

À Paris, l'indice CAC 40 a gagné 0,03%, et atteint un plus haut depuis le 22 mai 2018. À Francfort, le Dax a pris 0,12%, et à Londres, le FTSE a reculé de 0,09%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est monté de 0,07%, et le Stoxx 600 de 0,08%.

L'indice des banques italiennes prend plus de 2%, après avoir déjà gagné environ 5% la veille en réaction à la décision de la Commission européenne de ne pas ouvrir de procédure disciplinaire contre Rome pour déficit excessif en 2019. Ubi Banca signe la plus forte hausse du Stoxx 600, avec un gain de 5,62%. Intesa Sanpaolo (+2,78%) affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50.

A Paris, Valeo prend 2,14% après avoir annoncé à Reuters la signature de 500 millions d'euros de commandes pour des capteurs de voiture autonome Lidar, qui devraient représenter d'ici cinq à six ans jusqu'à 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires récurrent. Le titre signe la plus forte hausse du CAC 40.

Elis avance de 2,53%, Deutsche Bank ayant relevé sa recommandation à l'achat.

BNP Paribas s'est adjugé 1,12%. La banque a annoncé son intention de sous-traiter l'essentiel de sa recherche financière en actions dans la région Asie-Pacifique au prestataire indépendant Morningstar, alors qu'elle cherche à réduire ses coûts après les changements induits par la directive européenne MiFID II.

Osram a gagné 0,78% à la Bourse de Francfort. Le groupe  a confirmé avoir reçu une offre contraignante de la part des sociétés de capital investissement Bain Capital et Carlyle de 35 euros par action, valorisant le spécialiste allemand de l'éclairage à 3,1 milliards d'euros.

Le groupe industriel finlandais Metso a pris 0,7% après avoir annoncé la fusion de ses activités minières avec la société de services à l'industrie du métal et du minerai Outotec Oyj, qui progresse de 20,34%. Le nouvel ensemble, baptisé Metso Outotec, sera l'un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies pour les sociétés de traitement de minerais, avec des ventes combinées qui auraient été de 3,9 milliards d'euros en 2018, a déclaré Metso.

Le groupe de télécommunications Vodafone est resté une des valeurs en vue, au lendemain du lancement de son réseau mobile 5G dans sept villes du Royaume-Uni. Le titre a avancé de 1,14%.

Commerzbank a pris 1,14%.  JPMorgan a abaissé sa recommandation sur le titre à "neutre" contre "surpondérer" et l'a retiré de sa liste de valeurs privilégiées ('top pick').

IAG, maison mère de British Airways, a lâché 6% après le détachement du dividende.

Coca-Cola a subi le même sort. Le titre a perdu 6,73% après le détachement du dividende. L'action signe le plus fort recul du Stoxx 600.

Publicité
Publicité

Echo Connect