L'avertissement de BASF pèse sur les marchés (débriefing actions européennes)

©AFP

BASF pèse sur l'ensemble du secteur de la chimie en Europe suite à son avertissement sur résultats. Ocado Group signe la meilleure performance du Stoxx 600.

Les principales Bourses européennes ont baissé, les marchés révisant leurs anticipations de baisse de taux de la Réserve fédérale dans le sillage des bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

La prise de risque est limitée, les intervenants attendant l'audition semestrielle du président de la Fed, Jerome Powell, mercredi et jeudi au Congrès. La banque centrale publiera en outre mercredi le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire, celle de juin, la suivante étant programmée pour les 30 et 31 juillet.

À Paris, l'indice CAC 40 a cédé 0,31%. À Francfort, le Dax a perdu 0,85% et à Londres, le FTSE a abandonné 0,15%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a reculé de 0,4% et le Stoxx 600 de 0,5%.

La plupart des indices sectoriels sont dans le rouge. Seuls ont résisté quelques compartiments défensifs comme les services aux collectivités ("utilities") (+0,18%). 

L'une des plus fortes baisses du Stoxx 600 est pour BASF, qui a lâché 3,26% après avoir abaissé lundi ses prévisions de résultats pour 2019 et annoncé la suppression de 6.000 emplois en citant l'effet négatif des tensions commerciales sur la croissance économique et de la production industrielle mondiales. Le repli sectoriel le plus marqué est logiquement pour l'indice Stoxx de la chimie, qui a perdu 1,15%. 

À la baisse encore, Rémy Cointreau perd 1,32% après avoir annoncé le départ d'ici à la fin de l'année de Valérie Chapoulaud-Floquet, sa directrice générale depuis bientôt cinq ans, pour motifs personnels.

Adecco et Ranstad ont abandonné respectivement 5,29% et 4,21% après avoir vu leur recommandation dégradée à "vendre" par Goldman Sachs, qui estime que l'affaiblissement de la croissance organique va impliquer des plus faibles valorisations pour les sociétés d'intérim en Europe.

La plus forte hausse du Stoxx 600 revient à Ocado Group (+6,75%). Le distributeur en ligne a annoncé une progression de quelque 10% de son chiffre d'affaires, à 882 millions de livres (984 millions d'euros), pour le premier semestre de son exercice décalé 2018-2019. Ocado prévoit pour l'ensemble de cette année une progression de ses revenus et de son ebitda ajusté pour son activité de supermarchés en ligne.

Publicité
Publicité

Echo Connect