analyse

LVMH devient un acteur "plus crédible" dans la joaillerie

©REUTERS

Le numéro un mondial du luxe se renforce dans la haute joaillerie avec le rachat de l'américain Tiffany pour 16 milliards de dollars. Investisseurs et analystes saluent une opération qui lui sera bénéfique dès 2020.

"Une marque emblématique des États-Unis qui devient un peu française.. Cela aura pris près de cinq semaines à Bernard Arnault et son groupe de luxe LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton  pour obtenir la main du joaillier américain Tiffany . Après une première approche officielle le 15 octobre au prix de 120 dollars par action, la fiancée s'est laissé séduire avec une nouvelle offre à 135 dollars.

Le géant français va ainsi débourser environ 16,2 milliards de dollars (soit 14,7 milliards d'euros) pour ce qui sera la plus importante acquisition de son histoire. "L'opération valorise Tiffany à environ 16 fois son ebitda. Ce qui est en ligne avec le rachat du joaillier italien Bulgari par LVMH en 2011 ou celui du joaillier américain Harry Winston par Swatch en 2013", souligne Andrea Felsted, chroniqueuse pour Bloomberg Opinion spécialisée dans les secteurs de la distribution et du luxe.

Elle estime cependant que le prix n'est pas donné. L'offre de 135 dollars par action représente une prime d'environ 50% par rapport au cours de clôture de Tiffany avant que LVMH ne manifeste publiquement son intérêt. Mais d'un autre côté, Bernard Arnault a su profiter de la faiblesse du titre ces derniers mois, qui culminait à 139,50 dollars en juillet 2018.

Un impact positif dès l'an prochain

"C'est un coup intelligent", a réagi dans une note Flavio Cereda, analyste chez Jefferies. "LVMH est l’acquéreur évident pour Tiffany, non seulement en raison de son importante trésorerie et de sa génération de free cash-flow de 5 milliards d’euros par an, mais également de son statut de conglomérat et de la nécessité de renforcer son offre dans la haute joaillerie." Avec le rachat de Tiffany, ses ventes et son résultat opérationnel dans ce segment devraient connaître une croissance de respectivement 15% et 11% en 2020 (contre 9% et 6% en excluant cette nouvelle opération).

Bernard Arnault, PDG de LVMH ©AFP

Son PDG Bernard Arnault a indiqué pour sa part que l'acquisition de Tiffany - qui sera financée par une émission obligataire - va augmenter le résultat opérationnel du groupe de 500 à 600 millions d'euros dès l'année prochaine.

S'il a reconnu que le joaillier américain avait connu "des hauts et des bas", l'homme d'affaires a rappelé l'évolution de Bulgari, dont le résultat opérationnel a été multiplié par cinq depuis son rachat en 2011. "Tiffany nécessitera probablement un réinvestissement initial plus important que Bulgari pour relancer la croissance de son chiffre d’affaires", nuance Rogerio Fujimori, de RBC Europe. Selon lui, le bénéfice par action (BPA) devrait toutefois grimper de 5% en 2020, grâce au business model de Tiffany et au faible coût de la dette de LVMH.

Une présence renforcée en Asie et aux USA

"Le capital de marque de Tiffany et la puissance de l'image de son emblématique boîte bleue 1837 ont plus de valeur que ne le laissent supposer les données financières actuelles", ajoute Flavio Cereda. "LVMH peut s'appuyer sur ces éléments pour lancer une 'offensive' plus concertée sur le marché des 'millennials' en Asie". Rappelons que l'Asie (hors Japon) représente actuellement environ 30% du chiffre d'affaires de LVMH.

"Le capital de marque de Tiffany et la puissance de l'image de son emblématique boîte bleue 1837 ont plus de valeur que ne le laissent supposer les données financières actuelles."
Flavio Cereda
Analyste chez Jefferies

Le poids des États-Unis dans les ventes du groupe français (23%) devrait également augmenter, à environ 26% selon les observateurs.

Au final, l'acquisition de Tiffany devrait lui permettre de porter à 20% ses parts de marché dans le monde de la joaillerie et de se rapprocher ainsi du géant suisse Richemont. "LVMH va devenir un concurrent beaucoup plus crédible dans son secteur, avec une trésorerie plus importante et un pouvoir plus grand".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect