La BNB récompense ses actionnaires

©BELGA

La Banque nationale de Belgique prévoit au titre de son exercice 2016 un dividende brut en progression de 4% à 140,79 euros. L'Etat touchera, lui, plus de 260 millions d'euros.

La Banque nationale de Belgique  a réalisé en 2016 un bénéfice net de 638 millions d’euros (+16 %). La banque souligne notamment la hausse du produit net d'intérêt. Ce poste a bénéficié de la hausse des volumes des programmes d'achat de titre de politique monétaire. Elle note aussi une hausse des volumes et des intérêts sur les comptes courants et des dépôts facilités par les intérêts négatifs.

Certes au rayon des bémols, elle avance la baisse des taux d’intérêt sur les portefeuilles propres en euros, la hausse du coût du financement des devises ou la baisse des intérêts perçus sur les créances nettes liées à la répartition des billets de banque.

Dans une politique de gestion prudente, la BNB affirme affecter 319,1 millions d’euros à la réserve disponible. "Suite à la répartition bénéficiaire, les coussins de sécurité de la Banque s’élèvent à 5,5 milliards d’euros. En outre, le résultat courant est le premier coussin de sécurité pour couvrir les pertes éventuelles", lit-on dans un communiqué.

La BNB distribuera par ailleurs un dividende de 140,79 euros, soit une hausse de 4% par rapport à 2015. Le solde du bénéfice de l’exercice est attribué à l’État conformément à la loi organique. Pour 2016, l'État touchera donc 262,8 millions.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés