Le plastique biologique d'Avantium prend du retard

©Avantium

La production commerciale du plastique biologique d'Avantium dans une usine à construire à Anvers va accuser du retard. L'objectif est désormais fixé à 2023-2024.

Avantium signale que Synvina, sa co-entreprise avec BASF, a l’intention d’étendre sa phase pilote. Synvina a maintenant achevé sa phase d’évaluation de faisabilité pour la production à une échelle commerciale du FDCA (acide furandicarboxylique) dans son usine de référence qui doit être construite à Anvers.

Cet acide est la pièce principale du nouveau polymère PEF (polyethylenefuroate) qui doit servir dans l’industrie de l’emballage. Cotée à Bruxelles et à Amsterdam, Avantium a développé une technologie permettant de créer des plastiques biologiques à base de sucre issu de plantes.

Dans le processus technique de la mise en place de la production, Synvina a toutefois identifié des étapes qui nécessitent des améliorations, précise-t-elle dans un communiqué. Elle recommande de se pencher sur ces étapes afin d’assurer un processus le plus efficient possible et le meilleur produit pour les clients. Dans cet objectif, Synvina a l’intention d’étendre la phase pilote, ce qui va retarder le début de la construction de l’usine de 24 à 36 mois.

Le CEO d’Avantium Tom van Aken estime que l’usine sera opérationnelle vers 2023-2024.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content