"Le prix actuel d'UCB est un point d'entrée idéal" (débriefing actions belges)

©BELGA

Portée par le bond général des marchés, la Bourse de Bruxelles a terminé la semaine en fanfare. Son indice de référence est repassé au-dessus de 3.700 points, effaçant ainsi ses pertes du début du mois.

C'est ce que l'on pourrait appeler une montée en flèche. Ouvrant sur une hausse de 0,30%, le BEL 20  n'a cessé de prendre de la hauteur grâce aux signes positifs envoyés par les États-Unis et la Chine sur la tenue de leurs négociations. L'indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur une progression de 1,92% à 3.727,92 points. À sa tête, de nombreuses valeurs cycliques ont encore profité des espoirs sur le conflit sino-américain: Aperam a bondi de 5,68% à 22,51 euros, Umicore de 4,75% à 37,05 euros et ING de 3,92% à 9,84 euros.

De son côté, le cours d'UCB (+3,73% à 66,78 euros) a été soutenu par les derniers commentaires de Kepler Cheuvreux. Le broker est revenu sur l'annonce du rachat de la société américaine Ra Pharmaceuticals pour environ 2 milliards de dollars, le jugeant "tout à fait logique". Il a par ailleurs réitéré son optimisme pour l'action. "Les résultats du bimekizumab (psoriasis) attendus au quatrième trimestre sont les catalyseurs clés qui devraient, selon nous, débuter une réévaluation positive d’UCB. Le prix actuel de l'action en dessous de 65 euros semble être un point d'entrée idéal".

Le titre Galapagos (-1,43% à 141,65 euros) a par contre évolué à contre-tendance. La biotech a pourtant présenté de bons résultats pour la phase III du filgotinib dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modérément à sévèrement active. Comme l'ont démontré les tests après 24 semaines, les tests finaux après 52 semaines prouvent l'efficacité, la sécurité et la tolérabilité du produit. Il faut maintenant attendre le feu vert des autorités sanitaires pour le lancement commercial du filgotinib.

Forte croissance de Fagron au 3e trimestre

Hors Bel 20, Fagron a grimpé de 2,36% à 16,47 euros avant d'être suspendu par la FSMA. Deux de ses actionnaires, Filip Balcaen et le groupe de capital-investissement Waterland, ont annoncé leur intention de vendre la totalité des 9,3 millions d'actions qu'ils possèdent (soit 12,98% du capital) via un placement privé accéléré. Lire notre article

En outre, le spécialiste des préparations pharmaceutiques a fait état d'une croissance organique de 12,4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 137,5 millions d'euros. En Europe, les ventes ont progressé de 5,4% contre 5,7% espéré par les analystes. Lire notre article

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect