Les 5 champions d'Euronext Bruxelles en 2019 ... et les 5 "losers"

©REUTERS

La Bourse de Bruxelles a entamé 2019 sur les chapeaux de roues avec un gain de 15% pour le Bel 20 depuis début janvier. Voici les actions qui ont affiché la plus forte progression en trois mois et celles qui ont le plus souffert.

Après une année 2018 à oublier au plus vite, le cru 2019 se présente sous les meilleurs auspices sur Euronext Bruxelles.

Depuis le début de l’année, soit en un peu plus de trois mois, le Bel 20 s’est déjà gonflé de 15% alors qu’il a chuté de 18,5% l’an dernier. Il devra encore progresser de 7% pour atteindre le niveau qui était le sien début 2018.

Barco, nouvelle star du Bel 20

Au sein de l'indice, c’est le nouveau venu Barco qui affiche la prestation le plus remarquable avec un bond de 40,6%. Les 6 analystes qui suivent la valeur sont encore tous à l’achat malgré cette échappée. L’objectif de cours moyen (148,3 euros) présente un potentiel de hausse de 6,6% par rapport au cours actuel.

L’autre "bleu" de l’indice de référence, la SIR WDP a aussi été très recherchée en ce début d’année. Elle affiche un gain de 25% et occupe la 5e place du classement. Cette cavalcade échappe un peu aux analystes : le cours (143,8 euros) est largement supérieur au "target" moyen de 130 euros. Ils sont aussi plus divisés : quatre conseillent de conserver la valeur, un de l’acheter et un autre de s’en séparer.

Sans surprise pour ceux qui suivent ce segment de près, on trouve deux biotechs dans le top 5 : Argenx (+33%) et Galapagos (+30%) . Cette dernière doit sa position actuelle à l’accueil enthousiaste (+22%) qui a suivi l’annonce, jeudi dernier, des résultats positifs d’essai cliniques de phase III de son produit phare.

Remontada d'AB InBev

Enfin, la médaille de bronze revient à AB InBev qui, après avoir touché un plancher de 56,32 d’euros début janvier a entamé une "remontada" autant spectaculaire (+30%) qu’inattendue. L’action devra toutefois encore grimper de 24% pour renouer avec le cours qui fut le sien début 2018 (93 euros). Ce qui selon les analystes ne devrait pas se produire dans les 12 mois à venir. Leur objectif de cours moyen est en effet limité à 82,3 euros soit un potentiel de hausse de 9,4%.

On notera que toutes les valeurs de l’indice Bel 20 ont enregistré une progression à deux chiffres en trois mois à l’exception des 5 actions en queue de peloton : UCB (+8,6%), Sofina (+8,3%), Telenet (+5,8%), Colruyt (+5,1%, mais l’action du distributeur fut la très belle surprise de 2018) et AvH (+3%).

La performance des valeurs du Bel 20 depuis début janvier. ©Bloomberg.

Acacia Pharma: +115%

Si l’on prend l’indice de toutes les valeurs cotées sur Euronext Bruxelles, le constat général est le même avec un gain de 14,6% depuis début janvier. Acacia Pharma truste la première place avec un bond de 115% mais ce rebond ne lui permet pas (encore) de retrouver le niveau de 3,60 euros qui correspond au prix de son introduction en Bourse de mars 2018

On ne s’attardera pas sur Crescent (+58%) qui est un penny stock.

Mithra apparait en 4e position avec une progression de 33%. Les analystes lui donnent encore une marge de croissance de 25% sur le moyen terme.

Dégringolade de Nyrstar et Greenyard 

Parmi les grands perdants de ce début d’année ont trouve, sans surprise, Nyrstar (-39%) . D’ici la fin du mois d’avril, on devrait en savoir plus sur la restructuration du capital du groupe qui pourrait passer par une transformation de la dette en actions nouvelles.

Mais c’est Greenyard , le spécialiste des fruits et légumes qui a le plus souffert au premier trimestre (-55%). Le groupe a présenté récemment un plan de transformation comprenant, entre autres, la suppression de 422 emplois et envisage de renforcer son capital.

Les plus fortes hausses et les plus fortes baisses au sein du All Shares Index depuis début janvier. ©Bloomberg

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés