Les biotechs mènent le bal (+Briefing actions)

©Bloomberg

La Bourse de Bruxelles est repassé au-dessus de la barre de 4.000 points, aidée par le bond de Galapagos. La biotech a fait le point sur ses recherches contre la mucoviscidose.

• La tendance

Le Bel 20 a connu un court décrochage en matinée, perdant jusqu’à 0,13%. Mais l’indice bruxellois a repris rapidement ses esprits et est reparti à l’assaut des 4.000 points, qu’il est parvenu à franchir après l’ouverture de Wall Street. Le Bel 20 a ainsi clôturé sur une progression de 0,66% à 4.005,61 points.

Le titre Galapagos a bondi en tête du classement avec un gain de 3,49% à 80,60 euros. La biotech a fait le point sur l’avancée de ses recherches dans la fibrose kystique, une maladie plus connue sous le nom de mucoviscidose. Elle testera la première dose de sa trithérapie sur un patient au cours du premier trimestre 2018. "Alors que l'étude devait débuter durant l'année 2017, les discussions en cours avec les autorités de régulation britanniques ont reporté le lancement au premier trimestre", note Stéphanie Put de la banque Degroof Petercam. L'entreprise s'en tient toutefois à son calendrier initial et espère annoncer les premiers résultats à l'été 2018.

"Cette année sera riche en nouvelles pour Galapagos, dominée par les programmes sur la fibrose kystique et le filgotinib", souligne l’analyste. Elle a réitéré sa recommandation à "acheter" avec un objectif de cours fixé à 96 euros. Soit un potentiel de hausse d’environ 20%.

Seules deux valeurs au sein de l’indice phare de la Bourse de Bruxelles ont terminé en territoire négatif: Colruyt a reculé de 0,23% à 43,33 euros et UCB de 0,96% à 66,24 euros.

Sur le marché élargi, KKO International a encore pris 21,37% à 0,92 euro après avoir gagné 9,86% la veille. Les investisseurs semblent croire dans le retour en grâce du producteur de cacao. Pour mémoire, KKO International est l’un des grands perdants de 2017.

2017 a par contre été l’une des meilleures années pour le secteur automobile en Belgique. Selon les données de l’association Febiac, les immatriculations de voitures neuves ont grimpé de 1,3% l’année dernière. Les parts de D’Ieteren (+0,48% à 37,70 euros) ont atteint 20,9% contre 21,3% en 2016. En décembre, les parts du distributeur belge de Volkswagen étaient de 21,6% contre 21,8% en novembre dernier et 22,5% en décembre 2016.

• Le briefing actions

>La biotech Galapagos testera la première dose de sa trithérapie sur un patient atteint de mucoviscidose au cours du premier trimestre 2018. Les résultats sont attendus pour la mi-2018. Notre article.

>Ageas a acquis, la semaine dernière, 89.000 actions propres au prix unitaire moyen de 40,75 euros.

>Ageas: Morningstar reste à "conserver" sur la valeur. L’objectif de cours est fixé à 42 euros.

>Fluxys et Publigaz ont franchi, à la hausse, le seuil de 90% dans le capital de Fluxys Belgium et détenaient, à la date du 11 décembre, une participation de 90%.

>A tenir à l’œil ce mercredi. USA. Emploi dans le secteur privé décembre à 14h15. Indicateur ISM de l’industrie décembre à 16h. Minutes de la réunion de la Fed du 13 décembre à 20h. Japon. La Bourse de Tokyo est fermée.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content