Les craintes pour l'économie l'emportent sur les résultats (débriefing actions européennes)

©REUTERS

Les marchés européens ont terminé en baisse à cause des statistiques préoccupantes qui ont pris le pas sur plusieurs bons résultats trimestriels d'entreprises.

Au terme d'une nouvelle séance hésitante, les actions européennes ont terminé en baisse vendredi. Les investisseurs ont été confrontés, d'une part, à des statistiques traduisant l'important impact de la crise et, d'autre part, à des résultats encourageants. Les principaux indices boursiers européens ont finalement clôturé en recul. À Francfort, le Dax a perdu 0,54%. À Paris, le Cac 40 a abandonné 1,43%. À Londres, le FTSE 100 a cédé 1,54%.

La chute de 15% sur un an du PIB (produit intérieur brut) de la zone euro au deuxième trimestre, un peu plus lourde que prévu (-14,5% attendus en moyenne), montre l'ampleur du chemin à parcourir pour que l'économie européenne retrouve ses niveaux d'avant la crise sanitaire. Pourtant, les résultats d'entreprises laissent entrevoir une lueur d'espoir.

Les bons chiffres des géants technologiques américains publiés jeudi soir ont permis aux valeurs techno européennes d'afficher l'une des plus nettes hausses sectorielles du jour. Dans ce compartiment, ASM International a grimpé de 2,61%, Infineon a progressé de 0,76% et STMicroelectronics s'est élevée de 0,63%.

Le secteur immobilier s'est également bien comporté, à la faveur de l'annonce d'un rebond (+1,5%) des prix de l'immobilier au Royaume-Uni en juillet, après leur baisse du mois précédent, la première depuis 2012. Unibail-Rodamco a avancé de 1,04%.

Engie a bondi de 4,01%. Le groupe énergétique a vu son bénéfice quasiment réduit à zéro au premier semestre au lieu de 2,08 milliards d'euros un an plus tôt, mais il prévoit par ailleurs un retour progressif à la normale et il a lancé une révision stratégique de ses activités de services aux clients, comme les services d'optimalisation de la consommation énergétique, ce qui est une évolution positive, selon Citigroup.

BNP Paribas a cédé 0,77% malgré l'annonce de résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

ArcelorMittal a rebondi de 1,98% après sa chute de près de 5% de jeudi due à la publication de ses chiffres trimestriels.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés