"Les valorisations avaient atteint trop vite leur moyenne historique"

Les marchés européens ont été secoués par le plongeon de l'indice Nikkei à Tokyo après un mauvais indicateur économique chinois. Les investisseurs ont aussi utilisé comme prétexte l'éventuel arrêt des mesures de soutien de la banque centrale américaine. Si les prises de bénéfice se sont déroulé tous azimuts, pas de panique, a-t-on souligné dans les salles de marché, une correction technique était à prévoir vu les niveaux actuels.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:58 La Bourse du Japon n'avait plus vécu pareille déconvenue depuis la catastrophe de Fukushima. Les cours des métaux ont plongé face à la contraction surprise de l'activité industrielle de la Chine. Les spéculations sur l'arrêt des achats d'actifs opérés par la Fed ont gonflé.

Dans ce contexte, l'indice des actions mondiales, le MSCI All-Country World perdait... 1,4% à la clôture européenne.

 

17:50 Les actions sont retombées de leur nuage sur l'ensemble des places financières de la planète ce jeudi (notez qu'à l'heure de la clôture européenne, le Dow Jones flirte avec l'équilibre). Un mouvement de ventes massives précipité par des données plus faibles qu'attendu en provenance de la Chine et l'inquiétude de voir la banque centrale américaine alléger son stimulus économique.

 

17:35

Closing Bell

  • Bel 20 -1,51% à 2.705 points 
  • AEX -1,85% à 365,22 points 
  • Cac 40 -2,07% à 3.967 points 
  • FTSE 100 -2,10% à 6.696 points 
  • Dax -2,10% à 8.351 points

 

17:18 

 

16:53 Anecdote technique: plus de 30 actions se replient pour chaque valeur qui progresse. L'indice paneuropéenne Stoxx 600, qui s'est hissé la veille à un nouveau sommet depuis juin 2008, perd ainsi 2,4%.

Le nombre d'actions changeant de main au sein dudit indice est supérieur de 20% à la moyenne sur les 30 derniers jours.

Tous les indices nationaux (18 quand même) de l'Europe boursière sont dans le rouge.

 

16:37 Le marché craignait une surchauffe et a pris prétexte de ces facteurs pour se livrer à des ventes après un mois de hausse. Correction technique, pas de panique

 

16:22 Si vous venez de débarquer d'un avion où toute connexion internet était rompue: les actions européennes accusent leur plus forte baisse en 10 mois en réaction à l'évocation de la stratégie de sortie de la Fed et la poursuite du ralentissement industriel de la Chine selon des estimations de la banque HSBC.

 

 

16:05 L'annonce d'un recul plus fort que prévu des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis avait des effets contrastés.

 

15:45 

 

15:38 Wall Street ouvre en baisse sous le coup à la fois des craintes de voir la Réserve fédérale ralentir plus vit que prévu le rythme de ses rachats d'actifs et des inquiétudes suscitées par un indicateur d'activité jugé décevant en Chine. 

 

15:33

Ouverture de Wall Street

  • Nasdaq -0,98% à 3.428 points 
  • S&P 500 -0,97% à 1.638 points 
  • Dow Jones -0,54% à 15.228 points

 

14:39 Tensions persistantes sur les taux de l'Italie, de l'Espagne mais également du Portugal. Le rendement à 10 ans italien gagne 12,5 points de base à 4,03%; le portugais de 13 pb à 5,299% et l'espagnol de 9 points de base à 4,25%.

Les taux à 10 ans de l'Espagne et de l'Italie continuent de se tendre : respectivement à 4.26% et 4.03%— Alexandre Baradez (@ABaradez) 23 mai 2013

 

14:35 USA: recul des nouvelles inscriptions au chômage à 340.000 unités.

Initial Claims 340K, Exp. 345K— zerohedge (@zerohedge) 23 mai 2013

 

14:16 Zetes remporte un contrat avec les autorités sénégalaises pour la production de visa biométrique et la fourniture de 66 stations d'enrôlement fixes. Le contrat est étalé sur cinq ans et porte sur la production de 300.000 visas par an.

 

14:10 Les investisseurs se livrent à des prises de bénéfices tous azimuts, sans tenir compte des secteurs d'activité. Au sein du Bel 20, tous les composants sont dans le rouge.

 

13:49 

 

13:36 Tous les secteurs européens voient leurs indices se replier, entre -0,8% pour l'indice Stoxx 600 du compartiment des utilities et -3,76% pour celui des valeurs autos. Les banques et les minières sont également sur le podium des perdants (-2,7%).

 Les valeurs cycliques pâtissent de la première contraction en 7 mois de l'activité manufacturière en Chine, en raison d'une baisse des prises de commandes, selon l'indice préliminaire des directeurs d'achat (PMI) du secteur publié par la banque HSBC.

Les valeurs financières sont pénalisées par la perspective d'une réduction des achats d'actifs de la Réserve fédérale américaine.

 

13:24 | What's shaking today? Petite énumération des valeurs à suivre à Wall Street ce jeudi:

  • Tesla: le constructeurs de véhicules électriques a annoncé jeudi avoir remboursé un prêt contracté auprès du département américain de l'Energie en utilisant des fonds levés la semaine dernière via une émission de titres et de dettes.
  • Hewlett-Packard: HP a relevé ses prévisions 2012-2013 après avoir surpassé des attentes très conservatrices pour le deuxième trimestre de cet exercice, le numéro un mondial des micro-ordinateurs semblant en mesure de compenser la baisse de ventes de PC par la montée en puissance des services aux entreprises. A la suite de ces annonces, le titre HP bondissait de 14% dans des échanges d'après-Bourse. 

 

Venez discuter de l'actualité des marchés sur notre live chat!

 

12:34 |Le point à la mi-séance en Europe|

Les marchés européens sont en net recul ce jeudi en fin de matinée, directement affectés par la dégringolade de Tokyo ce matin en réaction à un indicateur chinois décevant. Les interrogations sur un éventuel arrêt des mesures de soutien de la Fed à la croissance ainsi que de mauvais indicateurs PMI en Europe renforcent la tentation des opérateurs de prendre leurs bénéfices.

Francfort lâche 2,6%, Milan 2,5%, Paris 2,3%...

A Bruxelles, l'indice Bel20 signe un repli de 1,7%. Les financières Delta Lloyd et Ageas sont en tête des reculs au sein de l'indice.

Tous les secteurs sont en baisse en Europe avec une correction de 4% pour le compartiment automobile et encore de 3% pour le groupe des bancaires ou encore des matières premières.

Bref, les prises de bénéfices se déroulent tous azimuts.

 

Pour autant il n'y a pas de panique, souligne-t-on dans les salles de marché où la plupart des gestionnaires s'accordent pour dire que ces ventes, même massives, font également partie d'une mouvement de correction technique après la remontée de l'indice depuis fin avril.

 

12:04 La nervosité sur les marchés se traduit par une hausse des rendements de l'adiucation obligataire espagnole de ce matin, une première depuis février. Ainsi par exemple, le Trésor espagnol a émis 1,6 milliard d'euros d'obligations souveraines à échéance du 30 juillet 2016, avec un rendement moyen de 2,442% contre 2,247% lors de sa précédente adjudication du 9 mai. Le ratio de couverture est ressorti à 2,2 contre 2,3 lors de la précédente adjudication de même type.

11:50 Lancement par Dominique Cerutti d'EnterNext, filiale de NYSEEuronext dédiée aux PME-ETI

11:34 Prises de bénéfices sur l'ensemble des valeurs du Bel20 ce matin.

10:58 Un nouvel allègement de la dette souveraine grecque en 2014 n'est pas exclu à condition qu'Athènes tienne les objectifs fixés par l'UE et le FMI pour assainir son économie, a indiqué jeudi le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem à deux quotidiens grecs.

 


   
10:36 Les replis s'accélèrent à Paris et Francfort, avec des reculs de l'ordre 2,7%.

10:30

L'Espagne sefinance sur les marchés ce matin (10h30) sur des échéances 2016, 2018 et 2026— Alexandre Baradez (@ABaradez) 23 mai 2013

 

10:29 Tension sur les taux de la périphérie.

Le rendement à 10 ans de

  • l'Italie gagne 9 points de base (pb) à 3,997%;
  • l'Espagne 7,3 pb à 4,231%;
  • du Portugal +4,2 pb à 5,211%;
  • Grèce: +19 pb à 5,211%.

 

10:20 Voici les principaux résultats préliminaires des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur en Europe en mai, publiés ce jeudi.

  • Zone euro: contraction atténuée, baisse probable du PIB au T2


La baisse de l'activité dans le secteur privé de la zone euro s'est légèrement ralentie en mai mais la raréfaction des nouvelles commandes augure d'une nouvelle contraction du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, montrent les premiers résultats de l'enquête mensuelle PMI. L'indice composite, qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services, a progressé à 47,7 après 46,9 en avril, inscrivant un plus haut de trois mois.

Le PMI des services, en hausse d'un demi-point à 47,5, est lui aussi au plus haut depuis février mais reste pour le seizième mois consécutif sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion. Celui de l'industrie manufacturière est remonté à 47,8 contre 46,7 et dépasse nettement les attentes, puisque le consensus le donnait à 47,0.

Ces chiffres préfigurent une baisse du PIB de la zone euro au deuxième trimestre d'une ampleur comparable à celle de 0,3% enregistrée sur les trois premiers mois de l'année, estime Markit.

  • Allemagne: le secteur est affaibli, stagnation du PIB en vue


 L'activité du secteur privé allemand s'est légèrement contractée en mai, montrent les premiers résultats des enquêtes PMI, qui suggèrent une stagnation du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre.

L'indice PMI flash composite, qui regroupe l'industrie manufacturière et les services, est remonté à 49,9 contre 49,2 en avril mais reste sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion de l'activité.

  • France: la contraction de l'activité se poursuit


L'activité dans le secteur privé français s'est à nouveau contractée en mai, le secteur manufacturier connaissant cependant une légère amélioration par rapport à avril. L'indice composite flash, qui combine l'industrie et les services est resté stable à 44,3, se maintenant nettement sous la barre de 50 qui sépare croissance et contraction.

Selon Chris Williamson, économiste chez Markit, l'activité dans le privé reste bien trop atone pour dire qu'un rebond de l'économie française est en vue.

 

10:00 Une heure après les premiers échanges en Europe, voici un petit point Bourse.

Les marchés reculent de l'ordre de 2% en moyenne ce jeudi, secoués par le plongeon du Nikkei à Tokyo en réaction à un mauvais indicateur économique chinois. Les investisseurs s'inquiètent également d'un éventuel prochain arrêt des mesures de soutien de la banque centrale américaine.


IGMarket s'attend pour sa part à une séance très volatile et à de fortes baisses sur les places européennes.

Sur le marché parisien, toutes les valeurs du SBF 120, fait relativement rare, étaient en baisse, signifiant que les investisseurs se livrent à des prises de bénéfices tout azimuts, sans tenir compte des secteurs d'activité.

Une très forte baisse du marché boursier japonais qui pourrait signer le début d'une correction technique en Asie, selon de nombreux analystes.

Le recul du marché japonais a été d'autant plus violent que les investisseurs s'interrogent sur la politique monétaire américaine et craignent désormais un arrêt de ses mesures de soutien à l'économie dès le mois de juin.




Dans un premier temps, les investisseurs ont été rassurés par le président de la Fed Ben Bernanke qui a déclaré mercredi qu'un resserrement "prématuré" de la politique monétaire risquerait "de ralentir ou d'arrêter la reprise" économique. Mais par la suite les minutes du Comité de politique monétaire ont jeté un sérieux froid sur les marchés en indiquant qu'"un certain nombre de participants ont émis la volonté de ralentir le rythme de rachats d'actifs dès la réunion de juin".

 

 

09:45 KBC Securities démarre le suivi d'Immobel à "accumuler". L'objectif de cours ou targe price est de 36 euros.

 

09:32

09:15 

The huge sell-off in the Nikkei had hit Europe at the open with London's FTSE 100 down 120 points within minutes and other bourses falling— Chris Adams (@chrisadamsmkts) 23 mai 2013

 

09:10|Le point à l'ouverture en Europe|

Les principales Bourses Européennes ont ouvert en forte baisse jeudi.

Les marchés sont affectés par:

  • le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale. Celui-ci est jugé contradictoire avec les propos tenus plus tôt par Ben Bernanke sur les achats d'actifs de la Fed;
  • la contraction pour la première fois en sept mois en mai de l'activité manufacturière en Chine, selon l'indice préliminaire des directeurs d'achat (PMI) du secteur publié par la banque HSBC.

09:07 Exmar retombe: -3,9%

09:05 Hormis Elia (+0,20%), toutes les valeurs du Bel20 sont en repli. KBC (-3%) est en tête avec Delta Lloyd (-2,6%) ou encore Bekaert (-2,3%).

09:02 | Opening Bell |


Amsterdam: -1,6%
Bruxelles: -1,7%
Londres: -1,7%
Paris: -2,23%
Milan: -2,4%
Madrid: -2,4%

 

08:43 Voici le graphique de l'indice Nikkei sur un an.

A savoir: L'indice Nikkei a pris 80% sur 12 mois. Si l'on tient compte de la correction de ce matin, la progression retombe à 69%. Sur six mois, l'indice Nikkei a pris 67% (cours arrêtés au 22 mai). Avec le plongeon de ce matin, la hausse s'élève à 55%.

08:38 Le repli des contrats à terme s'accentue. On se dirige vers un net repli en Europe. Les contrats à terme sur les principaux indices européens. Eurostoxx50: -1,9%; FTSE100: -1,6%; CAC: -1,8%; DAX: -1,8%; AEX: -1,3%

08:25 Les valeurs immobilières ont été les plus touchées par les "prises de bénéfices" à la Bourse de Tokyo. Le compartiment affiche un repli supéroieur à 10%

JPN : The particular area most affected is property stocks - has been a disatrous session with 10% + falls.— Steve Collins (@TradeDesk_Steve) 23 mai 2013

08:24 Voici les principaux indicateurs à l'agenda ce jeudi:

Allemagne
- Indices PMI Markit flash, mai

France
- Indices PMI Markit flash, mai

Royaume-Uni
- PIB trimestriel (2e estimation), 10h30
- Ventes au détail, avril, 10h30

Europe
- Indices PMI Markit flash zone euro, mai
- Confiance du consommateur zone euro, mai (16h)

Espagne
- Adjudications d'obligations 2016, 2018 et 2026

Italie
- Commerce de détail mars
- Commerce extérieur hors UE avril

Etats-Unis
- Inscriptions au chômage, semaine achevée le 18 mai, 14h30
- Indice PMI Markit manufacturier flash, mai, 14h58
- Ventes de logements neufs, avril, 16h

 

08:22

 

08:18 |Le point avant l'ouverture des marchés en Europe|

A savoir

Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse jeudi à l'ouverture après la publication de l'indice PMI flash HSBC des directeurs d'achats en Chine. L'indicateurs est revenu à 49,6 en mai, son premier passage en sept mois sous le seuil de 50 séparant contraction et expansion de l'activité.

Ce chiffre de mauvais augure pour les PMI flash européens et américain attendus dans la journée.

Selon les premières indications, les Bourses de Paris, Londres et Francfort pourraient perdre autour de 1% dans les premiers échanges. Tokyo a clôturé en baisse de 7,3%.

A Wall Street, la séance de mercredi, très volatile, s'est conclue par un net repli des principaux indices - le plus marqué en trois semaines pour le Standard & Poor's 500  (-0,83%) - après la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédéral. Ce rapport  montre que certains responsables de la Banque centrale sont prêts à réduire dès la prochaine réunion les achats d'actifs entrepris dans le cadre de la politique d'assouplissement quantitatif.

Les "minutes" ont ainsi annulé l'impact positif de l'audition de Ben Bernanke au Congrès en début de journée.

 

08:16 AB InBev pourrait bien réagir aux chiffres de son concurrent SABMiller. Le brasseur a accusé un repli de 22% de son bénéfice net 2012/2013 à 3,274 milliards de dollars, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué. Le groupe d'origine sud-africaine, qui commercialise les marques Grolsch, Peroni ou Miller, a enregistré en revanche une hausse de 10% de son chiffre d'affaires sur l'exercice achevé fin mars, à 34,487 milliards.

08:08 Reste à voir maintenant comment vont réagir les marchés en Europe. Londres est attendue en baisse de 1,52%. Et dire l'indice FTSE se rapprochait de son record historique!

 

08:06

La Bourse de Tokyo a terminé jeudi en très forte baisse de 7,32% à l'issue d'une séance frénétique, après un bond d'environ 80% en six mois qui pourrait avoir provoqué une surchauffe.

A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a plongé de 1.143,28 points à 14.483,98 points. Le volume d'échanges a atteint 7,65 milliards d'actions, du jamais vu depuis la création de cette place boursière en 1949.

 

07:58 La Bourse de Tokyo plongeait de plus de 5% en seconde partie de séance jeudi après la publication d'un indicateur chinois décevant, qui a entraîné un afflux de prises de bénéfices après les fortes hausses de ces derniers mois.

07:57 Bonjour et bienvenue sur ce market live... qui démarre très fort avec le plongeon de la Bourse de Tokyo.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect