New York hésite malgré le geste commercial chinois

©AFP

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé, les replis de deux poids lourds de la cote, Apple et Broadcom, atténuant l'effet positif des espoirs d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Les marchés américains ont terminé en ordre dispersé ce vendredi, après un indicateur solide sur la consommation américaine et en dépit d’un nouveau geste commercial de la part de Pékin. A l’approche de nouveaux pourparlers commerciaux en octobre, la Chine a annoncé une nouvelle série d’exemptions de surtaxes douanières s’appliquant à certains produits agricoles américains.

Les investisseurs attendent désormais de savoir ce que la Réserve fédérale (Fed) va décider lors de sa réunion la semaine prochaine.

Le Dow Jones a pris 0,14% à 27.219,52 points, le S&P 500 a lâché 0,72% à 3.007,39 points et le Nasdaq a cédé 0,22% à 8.176,71 points.

Parmi les valeurs du jour, le fournisseur d’énergie PG&E , qui a annoncé le versement de 11 milliards de dollars à des entités représentant 85% des demandes d’indemnisation émises par des compagnies d’assurances pour les dommages causés par des feux de forêt meurtriers en Californie, a bondi de 10,58%.

Le groupe de semi-conducteurs Broadcom a reculé de 3,41% après avoir publié un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect