Progression solide des objectifs de cours sur le Bel 20

Umicore a tiré profit de la conclusion d'accords en matière de batteries. ©rv

Le potentiel moyen de hausse des composantes de l'indice Bel 20 a augmenté et se situe désormais à 3,8%. UCB et Umicore sont sortis renforcés de la trêve hivernale.

La fin d’année n’a pas vu de grands bouleversements dans la hiérarchie de l’indice Bel 20 . Les cours des composantes ont progressé en moyenne de 0,1% durant le mois écoulé, avec 11 valeurs en progression contre 9 en baisse. Les variations mensuelles ont toutefois été importantes. En hausse, UCB (+10%), WDP  (+8%) et Barco  (+8%) qui se sont distingués depuis la mi-décembre, tandis qu’ArgenX (-8%), Solvay  (-7%) et Ageas (-5%) ont mené les baisses.

De leur côté, les objectifs de cours moyens ont grimpé plus rapidement (+1,5% en moyenne) pour le second mois d’affilée, avec 17 valeurs sur 20 en progression. Le potentiel moyen des composantes de l’indice s’est écarté pour atteindre désormais 3,8%, ce qui laisse désormais une marge pour que l’indice s’installe durablement au-dessus des 4.000 points durant les prochains mois, d’autant que le potentiel d’AB Inbev  reste supérieur à 20%.

Gagnants et perdants

Argenx  a vu les analystes relever leurs objectifs, notamment chez KBC Securities, Wedbush Securities et Degroof Petercam. Les analystes s’attendent généralement à des nouvelles favorables sur le pipeline durant les prochains mois, avec le dépôt du dossier pour l’efgartigimod qui pourrait intervenir plus rapidement d’ici la fin 2020.

Galapagos  a vu les analystes devenir plus prudents sur les perspectives du titre, avec pas moins de quatre dégradations d’avis en provenance de Citi Research, de JP Morgan Cazenove, de Morgan Stanley et de Degroof Petercam. Pour l’essentiel, les analystes sont aujourd’hui convaincus que les perspectives favorables sur le filgotinib se reflètent de manière adéquate dans la valorisation.

Proximus  a subi plusieurs baisses de rating, en provenance notamment de la Deutsche Bank, de JP Morgan Cazenove et de Jefferies. Les analystes justifient ces baisses par les pressions concurrentielles attendues pour les prochains mois. Le plan d’investissements et l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante constituent des facteurs d’incertitude supplémentaires.

UCB  a enregistré plusieurs révisions favorables, avec des recommandations en hausse chez Jefferies, Barclays Capital et JP Morgan Cazenove, tandis que KBC Securities et Degroof Petercam se sont contentés de relever leurs objectifs. La hausse des objectifs de la direction a été bien accueillie par les analystes, qui sont également devenus plus optimistes pour différents projets dans le pipeline, et notamment le bimekizumab (psoriasis).

Umicore  a vu ses objectifs relevés chez de nombreux courtiers, notamment UBS, Bernstein Research, Deutsche Bank, KBC Securities et Degroof Petercam. Les accords passés récemment avec LG Chem et Samsung (les deux principaux fabricants de batteries au monde) constituent une assurance que le groupe parviendra à vendre sa production, tandis que les subsides chinois au secteur des voitures électriques devraient se stabiliser en 2020.

©L'Echo

 

Autres avis notables

Ageas  a été descendu en position neutre chez RBC Capital Markets, l’analyste estimant que le cours reflète désormais de manière adéquate la valorisation des activités.

Sofina  a été relevé à l’achat chez Kepler Cheuvreux, l’analyste soulignant la hausse de la valorisation liée à la participation dans le groupe asiatique Byju.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect