Proximus ex-dividende, Colruyt délaissé (Débriefing actions belges)

©BELGA

Proximus a coté ex-dividende intérimaire, tandis que Colruyt a été délaissé alors que les investisseurs ont privilégié les titres plus risqués.

La Bourse de Bruxelles a repris le chemin de la hausse après une information de Bloomberg affirmant, à l'appui de sources non identifiées, que les Etats-Unis et la Chine se rapprochaient d'un accord de "phase 1" sur le commerce. Le Bel 20 a pris 1,29 % à 3.890,83 points.

Les investisseurs se sont tournés vers les actifs à risque. Dans ce contexte, Umicore a repris 3,59%, en s'adjugeant la plus forte hausse du Bel 20, et Aperam 1,87%. Les valeurs bancaires ont également rebondi. KBC a avancé de 1,69% et ING de 2,06%.

Ageas a progressé de 0,71%. L'assureur a levé 750 millions d'euros avec son émission de notes Tier 1. La demande des investisseurs a été importante. L'émission a été sursouscrite plus de cinq fois.

En revanche, le titre Colruyt , considéré comme défensif, a été délaissé. Il a perdu 0,65%. L'action est la seule dans le rouge au sein de l'indice.

Proximus , qui cotait ex-dividende intérimaire de 0,50 euros, a pris 0,3%. 

Sur le marché élargi, Befimmo  a reculé de 2,3%. Le groupe immobilier a lancé mardi une levée de fonds de 69 millions d'euros. L’argent doit servir à financer un pipeline d’acquisitions potentielles et à financer le développement de son réseau de bureaux flexibles. "Le placement pourrait avoir un effet dilutif sur les bénéfices si l'argent n'est pas investi rapidement", indique Amal Aboulkhouatem, analyste chez Degroof Petercam.

Shurgard a perdu 1,2%. Le spécialiste de garde-meubles a obtenu un permis de bâtir pour une nouvelle unité de stockage à Corbeil-Essones, dans la région parisienne. Elle sera opérationnelle à la mi-2020.

Orange Belgium a perdu 0,10%.

 Care Property Invest a gagné 0,68%. Degroof Petercam a relevé son objectif de cours à 31 euros contre 28 euros avant. "Considérant le faible risque combiné avec des multiples de valorisation encore décents et la probable inclusion dans l'indice Epra, nous maintenons notre conseil à 'accumuler'", indique Herman van der Loos, analyste chez Degroof Petercam.

Akka Technologies , qui avait avancé de 1,45% mardi, a progressé de 1,25%.

Asit biotech a rebondi de 8,89%, soit la plus forte hausse du jour. Mais cela ne permet pas à la biotech de combler la chute du titre depuis l'annonce de l'abandon de son traitement-phare. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect