Vestas a le vent en poupe (débriefing actions européennes)

©REUTERS

Les marchés européens ont profité de déclarations rassurantes sur les négociations entre les USA et la Chine. Les résultats ont animé la séance. Lufthansa et Vestas ont enregistré de fortes hausses.

Les marchés européens restent portés par l'espoir d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Ce jeudi, les principaux indices boursiers du Vieux continent ont progressé car les autorités chinoises ont signalé que les deux pays avaient convenu de réduire leurs taxes sur les produits importés entre eux. En clôture, le CAC 40  a gagné 0,41%, le DAX  a pris 0,83% et le FTSE 100  a avancé de 0,13%.

Les valeurs sensibles aux risques pour le commerce international se sont logiquement mises en évidence, secteur automobile en tête. Renault  a grimpé de 2,83%. Daimler  a progressé de 2,24%. Les équipementiers automobiles ont aussi profité de ce mouvement. Valeo  a enregistré une hausse de 2,53%.

ArcelorMittal  a bondi de 6,72%. Le sidérurgiste a pourtant subi une perte nette de plus de 500 millions de dollars au troisième trimestre, notamment à cause de la baisse des prix de l'acier. Mais les investisseurs ont préféré retenir la progression du résultat opérationnel brut.

Engie  a chuté de 4,43%. Le groupe énergétique a publié des résultats trimestriels en nette hausse et a maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Mais les perspectives de ses services aux clients dans la transition énergétique, vecteur de croissance du groupe, ont déçu les analystes.

Lufthansa  s'est envolée de 6,84%. Ses résultats trimestriels sont en baisse mais plus élevés que prévu. La compagnie aérienne prévoit de réduire ses coûts en réduisant l'emploi dans ses filiales Austrian Airlines, Brussels Airlines et Lufthansa Cargo.

Siemens  a enregistré un bond de 4,89%. Le groupe d'ingénierie a annoncé de très bons résultats trimestriels. Ses ventes, son bénéfice et ses commandes ont dépassé les attentes. Mais le groupe se montre prudent pour l'année prochaine à cause des risques géopolitiques dans le monde.

Adidas  a repris 3,08%, après avoir chuté de 5,35% mercredi en raison de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Deutsche Bank a relevé son objectif de cours de 240 à 255 euros. La recommandation reste à "conserver".

Vestas  a enregistré une forte hausse de 10,98%. Le producteur de turbines d'éoliennes a vu ses ventes bondir de 30% au troisième trimestre et ses commandes ont atteint un record.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect