La BCE, généreux sponsor de Brussels Airport

©BELGA

La BCE a racheté des dettes de Brussels Airport la semaine dernière. La banque centrale européenne paie ainsi 114 euros pour les 100 euros remboursés par l’exploitant de l’aéroport à l’échéance.

La Banque centrale européenne a lancé son programme de rachat d’obligations — Corporate Sector Purchase Programme (CSPP) — en mars 2016. Depuis lors, l’institution de Francfort a racheté pour 129 milliards d’euros d’obligations d’entreprises, selon les chiffres publiés mardi sur son site internet.

114 euros
BCE
La BCE paie 114 euros pour les 100 euros remboursés par l’exploitant de l’aéroport à l’échéance.

La semaine dernière, la BCE a notamment racheté des dettes de Brussels Airport. Plus précisément, l’obligation dotée d’un coupon de 3,3% arrivant à échéance en septembre 2025. Soutenue par l’appétit de la BCE, l’obligation a depuis lors progressé à 114% de sa valeur nominale. Autrement dit, la BCE paie 114 euros pour les 100 euros remboursés par l’exploitant de l’aéroport à l’échéance.

Le rendement effectif annuel jusqu’à l’échéance en 2025 est retombé à 1,4%, soit moins de la moitié du coupon nominal de 3,3%.  La quantité d’obligations de Brussels Airport rachetée par la BCE n’est pas connue. La banque centrale communique uniquement les obligations qu’elle rachète. La BCE a aussi racheté de la dette de AB InBev, Cofinimmo, Delhaize, Eandis, Elia, Infrax et Solvay.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content