Les 20 actions préférées de Leleux pour 2018

Arnaud Delaunay, analyste chez Leleux Associated Brokers ©Aude Vanlathem

Le positionnement pour 2018 est un peu moins défensif qu’en 2017, en raison de la perspective d’une grande rotation des actifs vers les actions.

La société de Bourse Leleux & Cie a communiqué aujourd’hui sa liste de 20 actions à prendre en considération pour l’exercice 2018. Cette sélection, concoctée par Dirk Peeters et Arnaud Delaunay, met comme l’année dernière l’accent sur les sociétés ayant un rendement attractif.

Sur le plan géographique, la répartition est relativement similaire à celle de 2017, avec neuf actions françaises et cinq actions belges, le reste se répartissant sur quatre valeurs néerlandaises et deux allemandes. Pas moins de onze valeurs sont confirmées dans la liste, avec seulement neuf nouveaux noms.

"Notre sélection pour 2017 a réalisé une performance de 12,3%, soit au-dessus de celle réalisée par l’indice Euro Stoxx 50, en dépit d’un positionnement assez prudent au début de l’année".
Arnaud Delaunay

Moins défensif

Arnaud Delaunay souligne que le positionnement pour 2018 est un peu moins défensif que celui de 2017, avec notamment la perspective d’une grande rotation des actifs vers les actions dans un contexte de hausse des taux d’intérêt à long terme, qui devrait être favorable aux marchés boursiers. "Notre sélection pour 2017 a réalisé une performance de 12,3%, soit au-dessus de celle réalisée par l’indice Euro Stoxx 50, en dépit d’un positionnement assez prudent au début de l’année".

Par rapport à la sélection de l’année dernière, il est frappant de constater la quasi-disparition du secteur financier, seule Aegon étant maintenue dans la sélection. Dirk Peeters et Arnaud Delaunay ont confirmé également trois des cinq valeurs belges pour 2017, à savoir Solvay, Proximus et la Financière de Tubize. Pour le reste, Greenyard et Ackermans ont cédé leur place à bpost (pour le rendement et la progression de l’activité dans la livraison de colis) et à Ontex (pour le positionnement sur l’incontinence dans un contexte de vieillissement des populations).

La sélection a été renforcée sur le secteur des matières premières, avec Total, qui est venue s’ajouter à ArcelorMittal et Royal Dutch, tandis que BMW a remplacé Daimler dans le secteur automobile. Engie, Danone, Carrefour, Capgemini et Sanofi figurent parmi les grandes capitalisations françaises à détenir pour l’année prochaine. Outre Proximus, la sélection de Leleux fait également une belle place au secteur télécom, avec l’arrivée de Nokia et Deutsche Telekom dans la sélection.

Mid caps

Enfin, la sélection est complétée par trois autres nouveaux titres, plus orientés sur les moyennes capitalisations, avec notamment le groupe familial Bic, le fournisseur de services multi-techniques Spie ainsi que le groupe immobilier néerlandais Wereldhave.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content