Accor dégradé par Citi (débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Les investisseurs ont fait preuve de retenue à cause de la montée des risques géopolitiques. Parmi les valeurs en vue, la biotech Genfit a bondi grâce à une avancée concernant l'un de ses traitements.

Les baisses se sont imposées sur les marchés européens ce lundi, les investisseurs ayant choisi de jouer la carte de la prudence à cause d'une aggravation des risques géopolitiques. La montée des violences dans les manifestations à Hong Kong a préoccupé les intervenants des marchés parce que ce territoire situé au sud-est de la Chine est une plaque tournante du commerce mondial et asiatique. A la clôture des Bourses européennes, le Dax  a cédé 0,23% et le FTSE 100  a reculé de 0,42%. La Bourse de Paris est, elle, restée stable: le CAC 40  a gagné 0,07%.

L'indice français a notamment bénéficié de la montée de 2,02% de l'action Sodexo . Le titre du groupe de restauration collective avait déjà bondi de plus de 5% la semaine dernière après la publication de résultats trimestriels marqués par une meilleure rentabilité.

Parmi les autres actions en vue, Accor  a baissé de 2,82%. Le titre du groupe hôtelier a été victime d'un abaissement de recommandation chez Citigroup, qui se dit désormais "neutre" à l'égard de l'action, contre un avis à "acheter" auparavant. L'analyste de la banque estime que le revenu par chambre disponible va diminuer à l'échelle mondiale et en particulier en Europe. L'exposition d'Accor à l'Allemagne et au Royaume-Uni conduit Citi à réduire son objectif de cours de 45 à 43 euros.

Genfit  a bondi de 7,73%. La biotech a annoncé des avancées concernant un traitement contre la stéatohépatite non alcoolique, une maladie du foie.

Ahold Delhaize  a pris 1,03%. Le site de commerce en ligne Bol.com, filiale du groupe de distribution, a annoncé qu'il allait se lancer dans la vente de vêtements à partir du début de l'année prochaine, pour concurrencer Amazon.

Infineon  a perdu 1,72%. L'action du groupe technologique allemand a subi des prises de bénéfices après son bond de près de 6% de la semaine dernière. Certains investisseurs ont préféré acter cette plus-value dans la crainte d'une mauvaise surprise dans les résultats trimestriels que le spécialiste des semi-conducteurs doit publier mardi.

Wirecard  a bondi de 3,27%. Le patron du groupe de systèmes de paiement électroniques a publié un message sur Twitter où il dit s'attendre à une bonne fin d'année et à un exercice 2020 exceptionnel.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n