Altran et Capgemini décollent après l'annonce de leur fusion (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Le secteur de la technologie en Europe est porté par l'annonce de la fusion entre Altran et Capgemini. Prosieben.sat est lanterne rouge du Stoxx 600.

Les Bourses européennes ont légèrement reculé, la prudence dominant dans l'attente de la rencontre prévue en fin de semaine entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping sur le commerce.

Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran alimentent par ailleurs l'appétit pour les actifs jugés les plus sûrs, comme l'or, la dette souveraine et le yen.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,13%. À Francfort, le Dax cède 0,38% et à Londres, le FTSE stagne. L'EuroStoxx50 de la zone euro perd 0,20% et le Stoxx 600 se replie de 0,04%.

L'actualité des fusions-acquisitions a  aussi animé la séance en Europe, avec l'annonce du rachat d'Altran par Capgemini. Cette opération, qui vise à créer un acteur mondial de la transformation numérique des entreprises industrielles, est jugée pertinente par les investisseurs et analystes : en tête du Stoxx 600, l'action Altran a bondi de 21,97% pour s'aligner avec le prix de l'offre de Capgemini, qui a pris pour sa part 8,15%, plus forte hausse du CAC 40. Leur progression tire le secteur technologique européen à la hausse. Il a pris 0,36%.

La hausse des prix du minerai de fer et de l'or a tiré le secteur des ressources de base. Les valeurs minières se sont distinguées. A la Bourse de Londres, Anglo American a pris 0,25% et BHP Billiton 0,68%. L'indice européen du secteur des ressources de base a progressé de 0,73%.

A l'inverse, Iliad (-3,5%) est pénalisé par l'abaissement de la recommandation de Berenberg sur le titre, à "conserver" contre "achat". Les analystes estiment que le titre a perdu en attrait en termes de prise de risque. Le titre pèse sur le secteur européen des télécoms, qui a reculé de 0,13%.

KPN a chuté de 1,53%. Le numéro un des télécoms aux Pays-Bas  est à l'origine d'un blackout téléphonique inexpliqué dans le pays lundi. Cette panne a empêché de joindre les pompiers et la police. De plus, le titre est affecté par le départ du patron du groupe Maximo Ibarra, en septembre, pour des raisons familiales.  

La plus forte chute du Stoxx 600 revient à ProSiebenSat.1 Media (-5,01%).

Publicité
Publicité

Echo Connect