Ant relance son méga projet d’IPO

Après avoir diversifié son offre, Ant Financial est devenue Ant Group cette année. ©REUTERS

Ant, la filiale d’Alibaba, revient avec son projet d’introduction en bourse. Une opération qui s’annonce d'ores et déjà comme la plus importante de l’année.

Omniprésent en Chine avec sa plateforme Alipay, le géant du paiement en ligne Ant Group a annoncé avoir entamé les démarches pour son introduction en bourse tant attendue. Reportée à deux reprises dans le passé, celle-ci donnerait lieu à une double cotation. La société serait cotée à la fois à Hong Kong et sur le Star board de Shanghai, cette nouvelle plateforme pour les valeurs technologiques lancée il y a un an avec l’ambition de concurrencer le Nasdaq américain.

200 milliards
de dollars
Ant Group viserait une valorisation de 200 milliards de dollars au travers de son IPO.

"Nous sommes ravis d'avoir la possibilité de jouer un rôle dans cette évolution", souligne Eric Jing, le président exécutif de Ant, dans un communiqué. "Devenir une société cotée améliorera notre transparence vis-à-vis de toutes les parties prenantes, dont nos clients, nos partenaires commerciaux, nos employés, nos actionnaires et les régulateurs."

Affilié au leader chinois du commerce en ligne Alibaba et fondé, lui aussi, par le milliardaire Jack Ma, le groupe entend ainsi répondre à l'appel de Pékin, qui souhaite voir les fleurons nationaux du secteur être cotés sur les places boursières nationales, dans une période de rivalité économique et politique acérée avec les États-Unis.

L’annonce n’a pas manqué, ce mardi matin, de faire réagir les marchés asiatiques, où l’action de la Bourse de Hong Kong a bondi de 9,8% tandis que celle d’Alibaba y a gagné 7,3%.

Une opération colossale

Ant n'a donné aucun détail en termes de calendrier ou de montant de l’opération, se contentant simplement d’indiquer avoir "entamé le processus". Selon des sources anonymes citées par l’agence Bloomberg, il viserait une valorisation d’au moins 200 milliards de dollars, soit un poids similaire à celui de la société américaine Paypal sur le Nasdaq. La cotation même d’une petite portion des actions de la société en ferait déjà l’une des plus grosses IPO de l’histoire en Asie.

Fort d’un bénéfice de plus de 2 milliards de dollars au premier trimestre, le groupe détient avec Alipay plus de 50% du marché des paiements en ligne en Chine. Son principal concurrent n’est autre que le géant de l'internet Tencent, dont la super app WeChat représente, quant à elle, près de 40% de ce même marché. Une rivalité qui serait à l’origine des précédents reports du projet d’IPO.

Séparé d'Alibaba depuis quelques années, Ant s’est efforcé, ces derniers temps, de diversifier, lui aussi, son offre au travers de sa plateforme en se lançant dans le secteur des prêts, de la gestion de patrimoine, des voyages et de toute une série d'autres services. C’est d’ailleurs pour refléter cette diversification que l'entreprise a abandonné cette année le nom Ant Financial pour lui préférer Ant Group.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés