Aramco estime valoir jusqu'à 1.700 milliards de dollars

©REUTERS

Le géant pétrolier saoudien a donné ce dimanche quelques détails supplémentaires sur son introduction en Bourse, prévue pour début décembre. Le groupe pourrait lever jusqu'à 23 milliards d'euros et détrôner le Chinois Alibaba.

On en sait davantage sur la très attendue entrée en Bourse de Saudi Aramco. La compagnie pétrolière a fixé une fourchette de prix pour les quelque 3 milliards d'actions mises en vente (soit 1,5% du capital), de 30 (7,23 euros) à 32 riyals. Ce qui la valorise au final à entre 1.600 et 1.700 milliards de dollars, en deçà des 2.000 milliards visés initialement en 2016 par le prince héritier Mohamed ben Salman. 

"La fourchette de prix d'Aramco tient compte de certaines incertitudes qui n'ont pas été entièrement absorbées lors de la première tentative d'introduction en bourse", souligne Jaafar Altaie, directeur général du groupe de consultance Manaar. "Cette nouvelle fourchette, plus basse, prend en compte des problèmes d'approvisionnement et une demande qui ne semble pas si bonne maintenant." Le groupe est également confrontée au défi de la lutte contre le changement climatique, qui cible notamment les plus grandes sociétés pétrolières et gazières du monde.

Mais cela n'enlève rien à l'importance de l'opération. Au coeur d'une stratégie visant à diversifier l'économie du royaume du Golfe, elle pourrait devenir la plus grande introduction en Bourse jamais réalisée.

Alibaba détrôné?

Les actionnaires particuliers ont jusqu'au 28 novembre pour souscrire à cette IPO, les investisseurs institutionnels jusqu'au 4 décembre. Le prix sera fixé le 5 décembre. Le groupe pétrolier pourrait récolter jusqu'à 96 milliards de riyals (23,16 milliards d'euros) et ainsi battre de justesse le record détenu par le géant chinois de l'e-commerce Alibaba  , qui a levé 25 milliards de dollars (22,6 milliards d'euros) lors de son entrée à la Bourse de New York en 2014.

23,16 milliards d'euros
Nouveau record en vue?
Le groupe pétrolier Aramco pourrait récolter jusqu'à 96 milliards de riyals (23,16 milliards d'euros) lors de son IPO et ainsi battre de justesse le record détenu par le géant chinois de l'e-commerce Alibaba.

Rappelons qu'Aramco, propriété de l'Etat saoudien, produit 10% du pétrole mondial et compte 76.000 employés. Le groupe a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 111 milliards de dollars, soit 30% de plus que le bénéfice net cumulé des cinq "majors" Exxon Mobil, Shell, BP, Chevron et Total.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect