Axel Springer bondit, chute pour Adidas (Débriefing actions européennes)

©Bloomberg

Axel Springer signe la plus forte hausse du Stoxx 600 après le lancement de l’offre de rachat de KKR. Adidas recule sur fond de rumeur de vente de parts de GBL dans la société.

Les Bourses européennes ont reculé, s'éloignant du pic de trois semaines touché la veille, toujours en proie aux craintes sur le commerce et le ralentissement de la croissance mondiale.

A Paris, le CAC 40  a perdu 0,62%. A Francfort, le Dax  a lâché 0,33%. A Londres, le FTSE 100  a reculé de 0,42%. Les indices européens Euro Stoxx 50  et Stoxx 600  ont abandonné respectivement 0,39% et 0,3%.

Le secteur de l’énergie signe le plus fort recul en Europe, affecté par le recul des prix pétroliers sous les 53 dollars le baril. Il a perdu 2,15%, avec des titres comme Tullow Oil  et TGS Nopec  lâchant plus de 5%. Le secteur bancaire a aussi souffert des craintes d’un ralentissement économique. Il a abandonné 1,12%.

Du côté des valeurs, Axel Springer  a bondi de 11,52% en tête du Stoxx 600. Le fonds de capital-investissement KKR a annoncé mercredi lancer une offre de 6,8 milliards d'euros sur la maison d'édition allemande Axel Springer dans le but, conformément à un accord d'investisseurs conclu notamment avec Friede Springer, la veuve du fondateur du groupe, d'en devenir un actionnaire stratégique.

Inditex  a perdu 1,03%. Le géant espagnol du textile Inditex, propriétaire de Zara, a publié un bénéfice net en hausse de 10% au premier trimestre de son exercice décalé, à 734 millions d'euros, en ligne avec les attentes du marché.

LafargeHolcim  a perdu 4,15%, après qu'un important actionnaire a réduit sa participation en plaçant 3,7% du capital à 48,70 euros par action.

British American Tobacco  a lâché 4,40% après la publication de ses résultats au premier semestre, affectés par le recul des ventes de cigarettes, notamment aux Etats-Unis.

Adidas  a reculé de 2,02%. GBL  serait en train de vendre un dixième de sa participation de 7,5%, soit 1,37 million de titres, à un prix unitaire de 257,75 euros selon des traders.

A la Bourse de Londres, Pendragon  a chuté de 20,87% après un nouvel avertissement sur résultats du concessionnaire automobile, qui attend désormais une perte sur l'exercice.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect