Bond de 8% pour Johnson & Johnson à Wall Street

©AFP

Les marchés américains ont terminé en hausse ce lundi, alors que Donald Trump a prolongé les mesures sanitaires destinés à combattre l'épidémie de coronavirus.

La Bourse de New York a commencé la semaine du bon pied, consolidant son rebond de la semaine dernière alors que les Etats-Unis prolongent les mesures destinées à contenir l’épidémie de coronavirus. Le Dow Jones a pris 3,19% à 22.327,48 points. Le Nasdaq a avancé de 3,62% à 7.774,15 points. Le S&P 500 a gagné 3,35% à 2.626,65 points. 

La compagnie pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé lundi avoir sélectionné un vaccin-candidat pour le coronavirus, qui doit être testé sur des humains d'ici septembre et pourrait être prêt à une utilisation d'urgence d'ici le début de l'année prochaine. Son titre s’est envolé de 8,01%, signant la meilleure performance du Dow. De son côté, le laboratoire pharmaceutique américain Merck a pris 7,36%.

Par ailleurs, les prix du pétrole ont continué à s'enfoncer lundi, le Brent à Londres et le WTI à New York chutant à leurs plus bas niveaux depuis début 2002. Chevron s’est élevé de 4,58% et Exxon Mobil de 1,46%. Les valeurs technologiques se sont également très bien comportées. Microsoft a pris 7,03% et Intel 5,96%. Quant à Caterpillar, il a avancé de 5,86%.​

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés