Carlsberg devrait limiter les dégâts au premier semestre

Heineken prévoit une baisse de 9% de son résultat d'exploitation au premier semestre. ©REUTERS

Carlsberg se montre plus rassurant concernant ses résultats semestriels grâce à la reprise du marché chinois.

Le groupe danois Carlsberg s'illustrait ce vendredi à la Bourse de Copenhague après avoir annoncé qu'il s'attend à une baisse semestrielle de son résultat opérationnel bien moins importante que ne l'anticipent les analystes.

15%
de baisse
Les résultats préliminaires du deuxième trimestre, laissent apparaître un repli de 15% des ventes de Carlsberg sur la période.

Le troisième brasseur mondial, derrière AB InBev et Heineken, prévoit une baisse de 9% de son résultat d'exploitation pour les six premiers mois de l'année, alors que le consensus des analystes tablait sur une chute de 26%, selon une note de Jefferies.

"Carlsberg navigue bien dans la crise", estiment d'ailleurs les analystes de Jefferies qui se montrent également optimistes pour la suite. "Au-delà de 2020 et de la comparaison favorable en 2021, qui sera marqué par les événements sportifs de l'été, Carlsberg reste une proposition d'investissement attractive", notent-ils en effet.

Rebond en Chine

Carlsberg justifie, quant à lui, son pronostic rassurant par un fort rebond de l'activité en Chine, qui a représenté 14% de son chiffre d'affaires en 2019, mais aussi par l'amélioration de son résultat vers la fin du semestre en Europe, où ont rouvert les restaurants et les bars.

Les résultats préliminaires du seul deuxième trimestre, laissent ainsi apparaître un repli de 15% des ventes sur la période et une baisse de 8% des volumes.

"Bien que les mesures de confinement soient progressivement levées, le développement des ventes dans nos régions au cours des prochains mois continuera d'être volatile et incertain, notamment pendant les importants mois d'été", ajoutent encore, à cet égard, les analystes de Jefferies.

L'entreprise se refuse toutefois toujours à communiquer des prévisions annuelles, en raison, justement, de cette incertitude et de la volatilité des ventes dans ses régions d'activité.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés