Ce que les investisseurs peuvent espérer des résultats d'Apple

©AFP

Mardi après la clôture de Wall Street, le géant technologique présentera au marché ses comptes pour le deuxième trimestre de son exercice comptable. L'occasion pour Apple de faire le point avec ses actionnaires sur les retours sur investissement.

Derrière les chiffres qu'Apple va dévoiler ce mardi, une question revient avec insistance dans les salles de marchés: que va faire Apple   avec sa montagne de cash? Le groupe californien disposait de la coquette somme de 130 milliards de dollars dans ses caisses à la fin 2018. L'heure pour une acquisition monstre? Certains suiveurs de l'action en sont convaincus et les noms d'Activision Blizzard, Sonos voire Netflix sont souvent cités. L'an dernier, la marque à la pomme ne fermait plus la porte à une opération de rachat, de quoi alimenter les spéculations. 

Quelques emplettes pourraient permettre au fabricant de l'iPhone de trouver d'autres ressorts pour sa croissance. Car, on l'a vu lors du précédent bilan comptable, quand les ventes de son téléphone vedette souffrent, c'est tout l'ensemble qui vacille. Le repli des ventes d'iPhone en Chine constaté fin 2018 avait ainsi sévèrement été sanctionné sur les marchés, Apple se voyant contraint de faire un "profit warning" qui a envoyé l'action dans les cordes. Depuis le cours de Bourse d'Apple a repris des couleurs, gagnant 29% depuis le début de l'année alors que le Dow Jones a avancé de 14% sur la même période. 

Un cadeau pour les actionnaires? 

Mais avec ses 130 milliards de dollars de trésorerie, Apple pourrait aussi récompenser ses actionnaires autrement. Souvenez-vous, en mai 2018, au moment de présenter ses résultats, le groupe technologique avait promis un gigantesque plan de rachat d'actions à 100 milliards de dollars. Une opération inédite à Wall Street et qui a eu pour effet de gonfler le dividende proposé aux actionnaires de 15,9%.

Cependant, la prime qui sera annoncée cette année risque d'être moindre. Il faut dire qu'Apple a besoin de moyens pour financer ses nouveaux développements, comme son incursion dans les vidéos en streaming. Selon Aaron Rakers, analyste chez Wells Fargo, Apple sera moins dépensier sur le dividende cette année, libérant autour de 35 milliards de dollars pour la chose, soit un montant qui se rapproche de celui provisionné en 2016 et en 2017. Si cette projection se confirme, il sera alors question d'une hausse du dividende avoisinant les 10%. Réponse mardi soir. 

Côté chiffres, le bénéfice d'Apple est attendu par le marché à 2,37 dollars par action au deuxième trimestre. L'an dernier il était de 2,73 dollars pour la même période. Pour le chiffre d'affaires, les analystes tablent sur des ventes comprises entre 57,6 milliards de dollars et 58,3 milliards. Les prévisions d'Apple les situent entre 55 et 59 milliards alors qu'au deuxième trimestre 2018, le chiffre d'affaires avait dépassé les 61 milliards de dollars. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect