Ces actions européennes qui peuvent profiter du plan Biden

Les sociétés européennes actives dans les réseaux électriques peuvent tirer leur épingle du jeu. ©Bloomberg Creative

La demande américaine anticipée avec le plan d'infrastructure de Joe Biden pourrait bénéficier à des sociétés européennes actives dans l'électricité et les panneaux solaires.

Le résumé

  • Les sociétés européennes disposant de filiales aux États-Unis seraient les mieux placées pour bénéficier du plan d'infrastructures de Joe Biden
  • Celles actives dans les réseaux électriques et les panneaux solaires pourraient tirer leur épingle du jeu.
  • Des entreprises actives dans les matériaux de construction pourraient bénéficier d'une hausse des prix en raison de la demande américaine.
  • KBC Securities ne voit pas de sociétés belges profiter directement du plan Biden.

Les marchés d'actions ont salué le plan d'infrastructures présenté mardi par le président américain. Joe Biden a dévoilé les détails d'un projet ambitieux pour soutenir l'économie du pays, avec des dépenses supplémentaires de 2.000 milliards de dollars. L'indice américain S&P 500 a franchi les 4.000 points pour la première fois de son histoire. En Europe, le Stoxx 600 a terminé en progression de 0,67%.

4.000
points
L'indice S&P 500 a touché un nouveau record suite aux détails du plan d'infrastructures du président américain Joe Biden.

Le plan, qui doit encore obtenir l'aval du Congrès américain, consiste en des dépenses pour rénover routes, ponts, logements, bâtiments publics, système de distribution d'eau et amener l'économie vers une transition écologique. Quelque 174 milliards de dollars du plan seront alloués aux véhicules électriques, ce qui profite aux titres comme Tesla et Nikola.

Des analystes estiment que pour arriver à cette transformation, les États-Unis vont devoir faire appel à des sociétés étrangères. "La volonté d’arriver à une société neutre carbone va permettre aux entreprises européennes présentes dans ce secteur d’exporter aux États-Unis. La demande va être exceptionnellement élevée et des importations seront nécessaires", souligne Frédéric Rollin, senior investment manager chez Pictet Asset Management.

"Des sociétés européennes et belges qui ont des filiales aux États-Unis pourraient cependant profiter de ce plan de dépenses."
Michel Ernst
Stratégiste actions senior chez CBC Banque

Toutefois, d'autres analystes se montrent plus prudents. "Le plan insiste beaucoup sur le développement de projets aux États-Unis, car Joe Biden veut créer des millions d'emplois dans le pays. Cela signifie que le but de ce plan est d'attribuer des contrats à des sociétés américaines" pointe Michel Ernst, stratégiste actions senior chez CBC Banque. "Des sociétés européennes et belges qui ont des filiales aux États-Unis pourraient cependant profiter de ce plan de dépenses" ajoute-t-il.

Haute tension et énergie solaire en tête

Des secteurs européens pourraient tirer leur épingle du jeu avec le plan d'infrastructures américain. "Les infrastructures vont par nature propulser la demande en matières premières et en produits de chimie. Ces secteurs, très présents en Europe, vont bénéficier de la demande accrue aux États-Unis", relève Frédéric Rollin. "Qui dit construction dit matériau de construction comme le ciment et le fer. Des sociétés comme LafargeHolcim et HeidelbergCement, si elles sont nominables aux États-Unis, pourraient en bénéficier", souligne Michel Ernst.

"Le plan Biden, c’est aussi une redistribution qui va bénéficier aux classes moyennes. Les sociétés qui en bénéficient sont en général très domestiques. Mais on peut penser que les fabricants automobiles de moyenne gamme européens pourraient exporter plus sur le continent américain", indique Frédéric Rollin.

"Des sociétés comme Siemens Energy, Schneider et Legrand pourraient profiter du plan Biden pour améliorer le réseau électrique américain."
Tom Simonts
Senior equity analyst chez KBC Securities

"Vestas Winds pourrait profiter du plan Biden, mais la société éolienne a vu, cette année, son régime de taxe changer et cela pourrait l'impacter", souligne Tom Simonts, Senior Equity Analyst chez KBC Securities."Par contre, le soutien de Biden à l'énergie solaire pourrait profiter à des sociétés européennes actives dans les inverters comme Enphase Energy et Sunruns. Des sociétés comme Siemens Energy, Schneider et Legrand pourraient en profiter pour améliorer le réseau électrique américain", précise-t-il. Il voit aussi des sociétés européennes actives dans les câbles et l'automatisation dans l'industrie bénéficier du plan Biden, comme Prismian, et Rockwell Automation.

À la Bourse de Bruxelles, Tom Simonts ne voit aucune société bénéficier du plan Biden. Par contre, indirectement, des sociétés comme Aperam pourraient profiter d'une hausse des prix de l'acier en raison d'une demande accrue pour les matériaux de construction.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés