Chute attendue des IPO. Mais Pinterest et Uber devraient booster les chiffres

L'application Pinterest permet d'épingler ("to pin" en anglais) sur des tableaux virtuels des photos autour de centres d'intérêt (recettes de cuisine, mode, décoration, voyages...) ©pinterest

La chute des marchés mondiaux a fait baisser le taux de retour moyen des IPO. De ce fait, les introductions en Bourse devraient être nettement moins nombreuses. On attend quelques grands noms, comme Uber ou Pinterest.

Le nombre d'introductions en Bourse risque de baisser sensiblement aux États-Unis l'an prochain. Le nombre d'opérations pourrait tomber à 125 contre 190, selon Renaissance Capital, une société de gestion.

Pourquoi cette chute des IPO? À cause du ralentissement de la croissance mondiale et de la volatilité sur les marchés, qui impactent les valorisations des sociétés souhaitant entrer en Bourse.

60 milliards
USD
Le produit attendu des IPO en 2019 est attendu en hausse, à 60 milliards de dollars

Néanmoins, quelques grands noms sont attendus dans la cour de Wall Street: Uber Technologies, le géant des VTC, son grand concurrent Lyft, ainsi que Pinterest.

→ Lyft et Uber ont coup sur coup déposé ce mois-ci des documents à la Securities and Exchange Commission (SEC), en vue d'une cotation en 2019.
→ Le site de partage de photos Pinterest préparerait en effet activement une entrée en Bourse pour l'an prochain, selon le Wall Street Journal.
→ L'application de partage de documents Slack et Levi Strauss, le fabricant de jeans fort, sont aussi attendus, de même  que des  fintechs, comme Robinhood et son application de trading gratuit. Ou encore le producteur de viande végétale Beyond Meat.
→ Certaines sociétés chinoises sont aussi intéressées, comme les courtiers en ligne Futu Securities et Tiger Brokers.

Bref, du beau monde, grâce auquel le produit attendu des IPO en 2019 serait en hausse à 60 milliards de dollars (53 milliards d'euros) contre 47 milliards cette année.

Pinterest, ou l'éternel: "Où trouver l'argent...?"

L'IPO de Pinterest pourrait intervenir en avril. L'application pourrait espérer une valorisation d'au moins 12 milliards de dollars. Ce réseau, basé sur la collecte et le partage de photos par centres d'intérêt (loisirs, déco, mode...), a dépassé les 200 millions d'utilisateurs mensuels, qui se trouvent en majorité en dehors des États-Unis. Mais l'entreprise de San Francisco peine à monétiser ses contenus, c'est-à-dire à gagner de l'argent avec son trafic. Comme la plupart des réseaux sociaux...

Pinterest joue sur deux leviers: le commerce en ligne et la publicité. L'entreprise a par exemple lancé en février un outil qui permet de cliquer individuellement sur certains des objets, meubles, vêtements ou accessoires apparaissant dans une photo publiée sur l'application. L'utilisateur obtient ainsi des recommandations d'objets similaires qu'il peut ensuite acheter directement depuis Pinterest, ou auprès d'une marque.

Pinterest, à la croisée du réseau social et du moteur de recherche, est utilisé par de nombreuses marques qui y mettent des photos de leurs produits pour tenter d'attirer des clients. Depuis 2015, il est possible d'ajouter à l'application un bouton "acheter".

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content