Daimler salué, les banques pénalisées (Débriefing actions européennes)

Le Dax s'est distingué grâce au bond de Daimler. ©Arne Dedert/dpa

La prudence s'est installée sur les marchés avant le verdict du Conseil européen. Daimler a fait état d'un recul moins prononcé de ses résultats.

Les principales Bourses européennes ont évolué sur une note prudente ce vendredi alors qu'un Conseil européen crucial pour décider d'un plan de relance économique se tient jusqu'à samedi. À Paris, l'indice CAC 40 a reculé de 0,31%, pénalisé par le recul des valeurs bancaires et de Total. À Francfort, le Dax a progressé quant à lui de 0,35%, dopé par le bond de Daimler, et à Londres, le FTSE 100 a gagné 0,63%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a bougé de 0,01% et le Stoxx 600 a pris 0,16%.

Daimler a grimpé de 4,42% à Francfort, signant la plus forte hausse du Dax et entraînant dans son sillage l'ensemble du secteur automobile dont l'indice Stoxx a pris 1,55%. Le constructeur automobile allemand a annoncé jeudi qu'il ferait état d'une perte d'exploitation de l'ordre de 1,68 milliard d'euros au deuxième trimestre, un montant moindre que ce qu'anticipaient les analystes. A Paris, PSA a gagné 1%.

Le constructeur de poids lourds Volvo a progressé de 0,85% après des résultats. Son chiffre d'affaires sur la période avril-juin est ressorti à 73,2 milliards de couronnes (environ 7 milliards d'euros), en baisse de 39% par rapport au deuxième trimestre 2019. Mais les analystes tablaient sur une plus forte chute, sous les 73 milliards. 

Autre valeur en vedette, Ericsson a bondi de 11%, en tête du Stoxx 600, après la publication d'un résultat opérationnel ajusté meilleur que prévu au titre du deuxième trimestre. Dans la foulée, l'indice Stoxx 600 des valeurs technologiques a avancé de 1,16%. A Paris, STMicroelectronics a gagné 2,39%, en tête du CAC 40.

Signe du regain de prudence concernant l'épidémie de coronavirus, le compartiment du transport et du tourisme a reculé de 1,12%, avec les replis les plus marqués pour les compagnies aériennes. Les secteurs cycliques, comme la finance et la construction, ont aussi souffert: l'indice Stoxx des banques a perdu 0,96% et celui de la construction a reculé de 0,87%

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés