Des actions chinoises sous de bons auspices, lors de l'année du cochon?

©AFP

L'année du cochon est historiquement favorable pour l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong, qui a signé de fortes progressions annuelles. 2007, la précédente année du cochon, a été de bonne facture pour le Shanghai Composite et le MSCI China.

L'année du cochon, qui débute ce mardi, a été favorable pour les Bourses chinoises dans le passé. Les gestionnaires de fonds espèrent donc que cette nouvelle année sera de bonne facture pour les actions chinoises. Car ils pointent que la récente correction du marché offre des points d'entrée attrayants, de même que la dévaluation de la monnaie chinoise par rapport au dollar. L'année passée, l'indice MSCI China avait perdu 20,31% alors que le MSCI World a lâché 10,44%. L'indice Shanghai Composite a dégringolé de 24,39%.

Rob Marshall-Lee, responsable des actions asiatiques et émergentes, souligne que l'indice MSCI China a nettement surperformé son équivalent européen au cours des trois, cinq et dix dernières années. "Nous comprenons la morosité, mais le pessimisme à l'égard de la Chine est exagéré. On trouve bon nombre des meilleures opportunités de croissance aujourd'hui dans une perspective pluriannuelle sur certaines actions chinoises fortement décotées", résume-t-il. "Le moindre progrès dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine pourrait faire évoluer le sentiment des analystes de 'très négatif' à 'moins négatif', ce qui, à mon sens, serait suffisant pour déclencher un rebond du ratio cours/bénéfices des actions chinoises, actuellement très faible", souligne Jian Shi Cortesi, gérante stratégie actions chinoises et asiatiques chez GAM Investments. "Une correction de plus de 30% a suivi le pic de janvier 2018 et beaucoup de facteurs négatifs sont déjà intégrés dans les cours", ajoute-t-elle.

La précédente année du cochon, qui remonte à 2007, avait vu les Bourses chinoises fortement progresser. L'indice MSCI China avait pris 63,53%, le Shanghai Composite avait lui bondi de 96,66% et le Hang Seng de 39,31%. Le MSCI World avait lui progressé de 7,09%.

Toutefois, en 1995, précédente année du cochon, l'indice MSCI China avait perdu 23,04% et le Shanghai Composite 14,29%. Seul le Hang Seng, qui reprend la performance des sociétés chinoises cotées à Hong Kong, avait progressé de 22,98% la même année, davantage que le MSCI World (+18,70%). Les précédentes années du cochon, le Hang Seng s'est aussi distingué. En 1983, l'indice avait pris 11,63%, et 129,72% en 1971. L'indice Shanghai Composite n'a été lancé qu'en 1990, et le MSCI China en 1992, contre 1964 pour le Hang Seng.

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content