Des bourses européennes hésitantes (débriefing actions européennes)

La séance a été marquée par un revirement des bourses européennes après l'ouverture de Wall Street. ©REUTERS

Clariant s'est démarqué sur des rumeurs de fusions. Renault a chuté suite à des prévisions sombres pour le marché automobile.

Les bourses européennes ont clôturé la séance en recul en raison des craintes liées à la pandémie de Covid-19. Les investisseurs ont toutefois hésité en raison des signes d'amélioration de l'économie. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,18% et à Londres, le FTSE a cédé 0,19%. À Francfort, où les transactions ont repris après une panne due à un problème technique de la plate-forme Xetra, le Dax a abandonné 0,41%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro a reculé de 0,17% et le Stoxx 600 a pris 0,24%.

Renault a abandonné4,78%, le directeur commercial du constructeur français ayant estimé que le marché automobile français devrait accuser une chute d'environ 20% sur l'ensemble de l'année.

Accor et Elior ont perdu respectivement 2,35% et 3,18%. Credit Suisse a entamé le suivi des deux titres à "sous-performance".

Suez a cédé 1,34% après avoir précisé l'impact attendu du confinement sur ses résultats financiers et annoncé de nouvelles charges exceptionnelles.

Wirecard a reculé de 16,23%. La justice allemande a mené mercredi des perquisitions dans le pays et en Autriche, visant d'anciens dirigeants de la société allemande de paiements en ligne, au cœur d'un vaste scandale financier.

Continental a perdu 3,21%. L'équipementier automobile a été visé mercredi par des perquisitions de la justice allemande dans le cadre de l'enquête sur le "Dieselgate", vaste scandale de moteurs truqués qui éclabousse le secteur automobile allemand depuis cinq ans.

Volkswagen a perdu 1,20%. le groupe automobile a annoncé mercredi qu'il renonçait à la construction prévue d'une usine en Turquie.

Parmi les hausses du jour, Clariant a pris 7,42 % (à 19,99 CHF) après une information selon laquelle le groupe suisse de chimie est en discussions avancées en vue d'une fusion qui lui permettrait d'échapper à la prise de contrôle de Saudi Aramco. Par ailleurs, Clariant a finalisé la cession de son unité "Masterbatches" à l'américain PolyOne, permettant le paiement d'un dividende spécial de 3 francs suisses par action.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés