Publicité
Publicité

Des fusions-acquisitions animent les marchés

Meggitt, un groupe d'ingénierie aéronautique, fait l'objet d'une offre de rachat. ©REUTERS

Meggitt a agité le segment des fusions-acquisitions. Le Stoxx 600 a touché un nouveau record. Allianz a plombé le secteur des assurances. Umicore a reçu deux bonnes notes.

Les marchés d'actions ont connu une séance positive, portée par les fusions-acquisitions et les résultats de sociétés. Le rebond des bourses asiatiques, grâce à l'apaisement des inquiétudes sur la pression réglementaire exercée par Pékin sur plusieurs secteurs, a aussi permis aux indices européens de démarrer le mois d'août sur une progression.

"Après avoir atteint des sommets historiques après les résultats du premier trimestre, l'ampleur des révisions positives du bénéfice par action en Europe reste très forte à la fois en termes absolus et par rapport à ses pairs."
Les analystes de Morgan Stanley

Sur plus de la moitié des sociétés Stoxx 600 qui ont publié des résultats du deuxième trimestre jusqu'à présent, 67% ont dépassé les estimations de bénéfices, selon les données IBES de Refinitiv.  "Après avoir atteint des sommets historiques après les résultats du premier trimestre, l'ampleur des révisions positives du bénéfice par action en Europe reste très forte à la fois en termes absolus et par rapport à ses pairs", ont déclaré les stratèges actions européennes de Morgan Stanley dans une note. "L'Europe connaît désormais les meilleures révisions de bénéfices de toutes les régions du monde."

Le Bel 20 a pris 0,64%, l'AEX 0,52% et le CAC 40 0,95%. Le Dax a gagné 0,16% et le FTSE 1000,7%. L'Euro Stoxx 50 a avancé de 0,67% et le Stoxx 600 de 0,59%. L'indice a touché un record absolu de 464,5 points en séance.

Allianz a indiqué que ses résultats futurs pourraient être affectés par une enquête du département américain de la Justice.

Du côté des secteurs, celui des matières premières a gagné 0,97%, porté par les progrès réalisés aux États-Unis sur le plan d'investissement dans les infrastructures. Le secteur automobile a lui augmenté de 0,68%, grâce notamment à Daimler (+1,54%) , qui a rejoint la liste de convictions de Goldman Sachs. En revanche, le compartiment des assurances a perdu 0,74%, plombé par Allianz (-7,76%) . L'assureur a indiqué que ses résultats futurs pourraient être affectés par une enquête du département américain de la Justice. Celle-ci fait suite aux requêtes de fonds de pension américains accusant les fonds structurés "Alpha" d'Allianz de leur avoir causé d'importantes pertes pendant la crise du coronavirus. Axa , qui a bondi de 4,23% après ses résultats, a permis au compartiment de limiter ses pertes.

8,76
Milliards de dollars
La société industrielle américaine Parker-Hannifin va débourser un montant important pour acquérir Meggitt.

Du côté des valeurs, Meggitt a décollé de 56,68% après que la société industrielle américaine Parker-Hannifin a déclaré qu'elle rachèterait le groupe d'ingénierie aéronautique britannique dans le cadre d'un accord évalué à 8,76 milliards de dollars.

Le fournisseur britannique de services de gestion d'actifs Sanne Group a bondi de 7,58% après avoir annoncé qu'il pourrait obtenir une offre publique d'achat du gestionnaire de fonds Apex Group.

HSBC a effacé ses gains après avoir pris environ 2% en séance en réaction à un bénéfice avant impôts au-dessus des attentes. Le titre a perdu 0,33%.

Heineken a pris 0,61% après avoir fait état d'un résultat opérationnel meilleur que prévu au premier semestre mais averti que la hausse des prix des matières premières allait commencer à affecter ses résultats au second semestre.

Umicore aidé par deux courtiers

À la Bourse de Bruxelles, Umicore a pris 2,45% en tête du Bel 20, grâce à deux courtiers. Bernstein et Deutsche Bank ont tous les deux relevé leur prix cible à 53 euros sur le titre, en maintenant leur recommandation inchangée à "neutre" ou "conserver".

AB InBev a perdu 0,15%, suite à la publication des résultats de son rival Heineken.

Sur le marché élargi, Biocartis a reculé de 0,75%.  La société spécialisée dans les diagnostics via son mini-labo Idylla, a été touchée par un incendie dans l'une de ses zones de stockage le week-end dernier. La ligne de production elle-même n'a pas été endommagée, mais la production est perturbée par les dommages structurels du bâtiment, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Kinepolis a chuté de 2,97%. Bone Therapeutics a perdu 3%, et Mithra 2,97%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés