Des opportunités dans l’hydrogène vert

©BELGAPLUS

Les capacités dans les piles à combustible vont augmenter fortement durant les prochaines années.

Après avoir souvent déçu par le passé, l’utilisation de piles à combustible est de plus en plus vue comme une solution verte pour le stockage et l’utilisation de l’énergie, et pour participer à une véritable réduction de l’empreinte carbone pour de nombreux secteurs industriels. Ces technologies peuvent augmenter la flexibilité opérationnelle de la production d’énergie renouvelable, et être intégrées dans les parcs solaires et éoliens en utilisant l’électricité excédentaire pour créer de l’hydrogène qui alimentera les piles à combustible.

"En outre, cet hydrogène vert peut être stocké et transporté, ce qui permettra de disposer d’énergie loin de sa source et de relier différents secteurs énergétiques", explique Sara Cattano, analyste financière chez Edmond de Rothschild. Dans ce cas de figure, la possibilité de transporter l’hydrogène "vert" pourrait permettre d’alimenter des secteurs qui restent aujourd’hui fortement dépendants des combustibles fossiles. "Les piles à hydrogène sont déjà des solutions viables dans divers domaines, comme le chauffage des bâtiments", et leur profil est également concurrentiel par rapport aux batteries lithium-ion pour diverses solutions de transport à longue distance.

"Cet hydrogène vert peut être stocké et transporté, ce qui permettra de disposer d’énergie loin de sa source et de relier différents secteurs énergétiques."
Sara Cattano
Analyste chez Edmond de Rothschild

Sara Cattano souligne également que le nerf de la guerre portera sur le prix de production de cet hydrogène vert par rapport aux énergies fossiles et aux autres sources d’énergie renouvelable. La croissance des capacités de production devrait être rapide durant les prochaines années au départ d’une capacité "embryonnaire" installée à l’heure actuelle. "Cette trajectoire continuera dans les prochaines décennies si les plans de développement sont mis en œuvre comme prévu, avec le potentiel de rendre cet écosystème compétitif."

Pas à court terme

Dans ce contexte, elle estime qu’il existe aujourd’hui des opportunités à moyen ou long terme pour s’exposer sur ce domaine. "Les entreprises exposées sur la mise en place des installations de production vont être les premières à bénéficier des investissements qui seront réalisés pour mettre en place l’infrastructure nécessaire", même si la proportion représentée par ces investissements restera relativement modeste à court terme. Parmi les grands noms ayant déjà annoncé leurs ambitions dans le domaine des piles à combustible, il est possible de citer de nombreux producteurs d’automobiles (notamment les Allemands ou même des start-ups explosives comme Nikola Motors aux États-Unis), les équipementiers (Faurecia , Michelin , etc), des groupes industriels comme Air Liquide (production d’hydrogène vert) ou Alstom (train fonctionnant sur des piles à combustible).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés