Des valeurs défensives privilégiées (Débriefing actions européennes)

Les investisseurs ont préféré les valeurs défensives ce vendredi. Les résultats de Pearson, Covestro et Valeo sont mal reçus.

Le regain d'inquiétude suscité par la propagation du coronavirus en Chine et ailleurs a pesé de nouveau sur les marchés d’actions européens, même si l'activité des entreprises de la zone euro a montré des signes rassurants.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,54% après avoir lâché jusqu'à 0,86% en tout début de séance. À Londres, le FTSE 100 a lâché 0,44% et à Francfort, le DAX a reculé de 0,62%.

L'indice EuroStoxx 50 a terminé en baisse de 0,68% et le FTSEurofirst 300 de 0,64% alors que le Stoxx 600 a baissé de 0,58%, à 0,9% de son record établi mercredi dernier.

À Paris, ArcelorMittal (-2,18%), TechnipFMC (-2,41%) et Renault (-2,99%) ont figuré parmi les plus fortes baisses du CAC 40. 

À Francfort, Daimler a cédé 2,63% après avoir déclaré que l'épidémie aurait des "conséquences néfastes importantes" sur sa production. 

Pearson a chuté de 3,87%, Covestro de 2,86% et Valeo de 4,75%. Les investisseurs n'ont pas apprécié les résultats publiés par ces sociétés. Pearson a notamment prévu une année 2020 difficile en raison de pressions aux États-Unis sur ses ventes de livres. Covestro a abaissé de 5% ses prévisions de bénéfices pour 2020 et 2021. Valeo a publié des chiffres sous les attentes des analystes. 

Les investisseurs ont privilégié les valeurs défensives. À Francfort, l'opérateur de marché Deutsche Börse a pris 0,55% et le groupe immobilier Vonovia, 0,56%.

Sopra Steria a grimpé de 12,22%, la meilleure performance du Stoxx 600, après l'annonce de résultats annuels solides et d'un projet de rachat de Sodifrance (-6,45%), qui va lui permettre de se renforcer dans le secteur de l'assurance et de la protection sociale. 

Allianz a progressé de 1,18% après la publication de ses résultats. Le groupe d'assurances table pour 2020 sur une performance de 12 milliards d'euros, à plus ou moins 500 millions d'euros près, sauf événements imprévus. Il a indiqué lancer un programme de rachat d'actions à hauteur de 1,5 milliard d'euros qui s'étalera du mois de mars à décembre. Axa a perdu 1,45%.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés