Publicité

Deutsche Bank décolle après ses résultats

Deutsche Bank a battu les attentes du marché haut la main. ©Hauke-Christian Dittrich/dpa

L'action Deutsche Bank a progressé fortement après des résultats trimestriels qui n'avaient plus été observés depuis 2014. Le groupe a relevé ses prévisions de bénéfices.

Deutsche Bank a créé la surprise sur les marchés avec ses résultats. La banque allemande a publié des chiffres du premier trimestre battant haut la main les attentes des analystes. Elle a enregistré un bénéfice net de 908 millions d'euros alors qu'il y a un an, elle avait subi une perte de 43 millions d'euros. Les analystes attendaient un bénéfice d'environ 600 millions d'euros.

La banque a aussi relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour cette année, estimant que celui-ci devrait rester inchangé d'une année à l'autre, alors qu'auparavant, elle avait anticipé un petit recul. Sur les marchés, les investisseurs ont reçu le message cinq sur cinq. L'action a décollé à la Bourse de Francfort.

La banque n'a plus connu un trimestre aussi faste depuis 2014. Elle a pu compter sur son activité de négociation des obligations et devises ainsi que sur ses services de conseil. Ses concurrents qui ont déjà publié leurs comptes trimestriels ont aussi profité de ces deux activités.

Les résultats de Deutsche bank propulsent sa profitabilité à un nouveau niveau.
Michael Rohr
Analyste chez Moody's

La résistance de la division de banque d'investissement de Deutsche Bank lui a permis de sortir un petit bénéfice en 2020, après cinq années de pertes. Toutefois, des interrogations ont surgi sur la durabilité du boom de la division. Mais les analystes s'attendent à ce que la banque dégage un bénéfice cette année. "Les résultats de Deutsche bank propulsent sa profitabilité à un nouveau niveau" a constaté Michael Rohr, analyste chez Moody's.

Mieux que les banques américaines

L'activité de négociation des devises et obligations de la banque allemande a généré des revenus en hausse de 34% sur un an à 2,5 milliards d'euros. Cette croissance s'est avérée supérieure à celle de certaines banques américaines, dont Goldman Sachs et JP Morgan. La première a indiqué une hausse de 31% de ses revenus de trading en devises et obligations, tandis que la seconde a annoncé une progression de 15% de cette activité.

2,5
milliards d'euros
L'activité de négociation de devises et d'obligations de Deutsche Bank a vu ses revenus grimper de 34%, plus que chez Goldman Sachs et JPMorgan.

Du côté de ses services de conseils, les revenus ont augmenté de 40% sur un an, en partie grâce aux spacs, ces sociétés de chèque en blanc, qui ont multiplié les opérations en bourse au premier trimestre.

La faiblesse des taux d'intérêt et le ralentissement d'activité auprès des entreprises et des particuliers ont en revanche pesé sur les résultats de Deutsche Bank.

Deutsche Bank n'a pas subi de pertes liées à la chute du fonds spéculatif Archegos.

La banque a indiqué prévoir des provisions pour des pertes de crédit s'élevant à 1,1 milliard d'euros cette année. Elle n'a par contre pas subi de pertes liées à la chute du fonds spéculatif Archegos.

Les points clés

  • Deutsche Bank a battu les attentes de bénéfices au premier trimestre.
  • La banque a pu compter sur ses activités de conseil et de négociation de devises et obligations.
  • Son activité de négociation de devises et obligations a connu une croissance supérieure à Goldman Sachs et JPMorgan.
  • La chute du fonds spéculatif Archegos a épargné Deutsche Bank.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés