Publicité

Double espoir pour les marchés (+débriefing actions européennes)

Les principaux indices actions en Europe ont terminé la semaine en territoire positif, portés notamment par la perspective d'un possible traitement contre le coronavirus. ©AFP

Les bourses européennes ont de nouveau opté pour l'optimisme, s'intéressant au plan de déconfinement annoncé par Donald Trump plutôt qu'à des indicateurs macroéconomiques en forte baisse.

Les principaux indices actions en Europe ont terminé la semaine en territoire positif, portés par l'espoir d'une reprise progressive de l'activité économique aux États-Unis et par la perspective d'un possible traitement contre le coronavirus. Ces deux éléments ont permis de reléguer au second plan la contraction historique mais sans surprise de l'économie chinoise au premier trimestre (-6,8%). "Globalement, nous avons eu une semaine un petit peu en dents de scie" mais qui "finit plutôt bien", résume auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Le Footsie britannique a progressé de 2,41%, le Dax allemand de 3,15% et le Cac 40 de 3,42%. L'indice paneuropéen Stoxx 600 a de son côté pris 2,63%. L'ensemble des sous-indices sectoriels sont en hausse, à commencer par le compartiment des loisirs (+6,53%).

Baisse des ventes de véhicules neufs

Le secteur auto a pour sa part gagné 4,95%. L'Association des constructeurs européens d’automobiles (Acea) a pourtant annoncé une chute de 51,8% des ventes de véhicules neufs en mars, en raison de l'épidémie de coronavirus et des mesures de confinement prises. Par groupe, les ventes de Volkswagen (+6,37%) ont reculé de 43,6% en mars tandis que Renault (+2,37%) et PSA (+3,59%) affichent des ventes en chute de 63,7% et 66,9% respectivement.

Le titre LVMH a bondi de 4,43% à la Bourse de Paris. Le groupe de luxe a annoncé un recul de 17% de son activité à données comparables au premier trimestre en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus, les fermetures imposées par les gouvernements en Europe l'ayant amené à fermer des boutiques et des sites de production.

À Londres, Rio Tinto a grimpé de 3,32%. Le groupe minier a annoncé une production supérieure aux attentes au premier trimestre. Il a cependant revu à la baisse sa prévision de production annuelle de cuivre en raison de la crise du coronavirus. Dans son sillage, Glencore a progressé de 7,32% et Anglo American de 5,86%.


Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés